• fr
  • es

Bay of Plenty & Waikato : le plein de randos

Après nos deux premiers roadtrips (dans le Northland et le Coromandel), nous reprenons la route vers la centre de l’île du nord. Partagé entre plusieurs régions (Bay of Plenty et Waikato), on compte y faire quelques balades et visiter Hobbiton, un des lieux de tournage du Seigneur des Anneaux. On n’a pas vraiment de programme car on suit le temps : s’il fait beau, c’est top, on peut visiter ce qu’on veut ! Par contre, s’il pleut, on file vers la bibliothèque de la ville la plus proche pour être au chaud et au sec…

Et justement, les prévisions ne sont pas très réjouissantes pour les prochains jours… Tauranga, la plus grosse ville de la région, sera donc notre premier point de chute.

Voici notre trajet approximatif (fin mai 2017) :

 

Pour la plupart des balades, nous avions le Frenzy Guide, vraiment top ! C’est vraiment le meilleur guide existant sur le pays pour ceux qui aiment la rando et les itinéraires en dehors des sentiers battus. On a aussi le Rough Guide et le Lonely Planet « Hiking & tramping in NZ » mais ils ne nous ont pas été très utiles.

Tauranga, c’est la capitale de la Bay of Plenty, ou « Baie de l’Abondance » car le climat y est doux et il y a beaucoup de plantations (de kiwis notamment). On y a passé une semaine car on découvert que c’était le paradis des campervans : dans la ville (qui est au bord de la mer), il n’y a pas moins de 27 parkings autorisés pour y dormir, quasiment tous face à la mer et avec des toilettes ouverts 24h/24. Le bonheur quoi ! Et vu qu’il y a plusieurs balades à faire dans les environs, c’était une excellente base pour vadrouiller autour. Et dès qu’il pleuvait, direction une de 4 ou 5 bibliothèque. Exactement ce dont on a besoin !

La ville n’a par contre aucun intérêt, on n’est même pas allés dans le centre (si « centre » il y a) pendant notre semaine là bas. On regrette vraiment les villes européennes avec leurs beaux immeubles et leurs rues piétonnes pleines de charme…

Mount Maunganui, la plage au pied d’un volcan

Station balnéaire collée à Tauranga, elle est très connue pour sa plage de sable fin sans fin et son volcan. Vu les températures, pas questions de se baigner donc on s’est amusé à escalader 2 fois le « Mount« , le volcan à son extrémité. Parfait pour la balade du dimanche post-digestion ! Du sommet, superbe vue à 360º sur les environs.

Kaiate Falls, la petite balade tranquille

Première de cette série de cascades, les Kaiate Falls (ou Te Rerekawau Falls) sont mignonnes mais pas incroyables. Deux cascades à la suite, qui sont assez faciles d’accès grâce à une boucle d’1h. On peut s’y baigner en été. Bref, c’est sympa mais ça casse pas 3 pattes à un canard (surtout que les autres cascades du coin, c’est du lourd)…

Omanawa Falls, la cascade interdite

Une petite merveille bien cachée et normalement interdite d’accès… Mais la tentation fut trop forte et on a pu admirer la cascade après un peu d’escalade ! Une de nos plus belles chutes d’eau dont on vous parle un peu plus longuement dans cet article, avec tous nos conseils pour s’y rendre.

Pour les balades suivantes, nous étions basés à Matamata, la ville de Hobbiton. On dormait sur un parking super calme devant le Firth Tower Museum, à 6$ la nuit/véhicule, avec des toilettes.

Wairere Falls, la plus haute cascade de l’île du Nord

Dans le coin, le pays est plutôt plat. Voire très plat. Des collines verdoyantes à perte de vue, recouvertes de pâturages, avec quelques forêts par ci-par là. Rien de très folichon, même si c’est très joli. Alors quand des falaises recouvertes de forêt barrent l’horizon (les « Kaimai Ranges« ), impossible de les manquer ! Et quand on apprend qu’elles abritent les plus hautes chutes d’eau de l’Ile du Nord, on se dit qu’on ne peut pas manquer ça !

Les Wairere Falls, depuis la route, sont impressionnantes et majestueuses.

La montée est rude mais la balade très sympa. On suit le torrent dans une forêt très dense, au milieu des fantails, ces oiseaux trop cute à la queue en éventail, jusqu’à ce que la cascade se dévoile presque en entier face à nous. 153m de hauteur et pas mal de débit !

Mais ça ne nous suffit pas et malgré l’après-midi qui avance (et la nuit qui tombe tôt, dès 17h30), on décide de continuer jusqu’au sommet. 45 minutes de suée plus tard, nous voilà récompensés par la superbe vue sur le vert Waikato !

Exactement 1h50 après l’avoir quitté, on est de retour auprès de notre cher van, alors que les panneaux en début de rando annonçaient 2h30-3h de marche A/R jusqu’au sommet ! Et pourtant, nous ne sommes pas spécialement rapides (surtout moi, la sportive du dimanche !). Comme d’habitude, le chemin était super bien balisé, avec des escaliers, des plateformes, de l’antidérapant partout… La balade en Nouvelle-Zélande, c’est easy ! Un minimum d’effort pour un maximum d’effet selon nous !

La Blue Spring et son eau turquoise

La Blue Spring, c’est la source la plus pure de la Nouvelle-Zélande, qui remplit 70% des bouteilles d’eau du pays. C’est aussi l’occasion de faire une balade super sympa car l’eau qui en sort et qui forme la rivière Te Waihou est d’une transparence et d’un turquoise inégalable ! Très facile et très bien aménagée, la balade dure 3h (10km A/R). Nous nous étions garé au parking de Leslie Road, à 15min de la Blue Spring (et du côte le plus beau de la balade). Le meilleur moment pour y aller : le matin, quand la campagne se réveille et que le soleil fait changer les reflets de l’eau au fur et à mesure qu’il monte dans le ciel !

Hobbiton, le bel attrape-touristes

Nous ne sommes pas des fans du Seigneur des Anneaux à la base. Toni a aimé les films, mais moi je ne les avais jamais vu. Mais difficile de venir en Nouvelle-Zélande sans entendre parler et surtout, impossible de louper Hobbiton ! Malgré le prix très élevé, et après avoir recueilli plusieurs avis positifs sur l’endroit, nous avons décidé d’y aller. C’est à ce jour, le seul endroit dont on regrette la visite ! Cher, usine à touriste, survendu… On vous explique les raisons plus en détail dans cet article dédié car ce serait trop long ici.

Notre principal conseil, c’est de ne pas y aller ! Et, si jamais vous tenez absolument à y aller, allez-y le matin car passé 14h30 (en hiver), la majorité des maisons sont dans l’ombre et les couleurs sont beaucoup moins belles… (ce qui fait mal quand on paye 79$ chacun pour moins de 2h de visite)

Maungatautari Sanctuary Mountain, notre premier contact avec la faune et la flore locale

Nous avions fait cette visite au tout début de notre séjour en Nouvelle-Zélande, lorsque nous étions hébergé par des amis à Hamilton. Située à mi-chemin entre Hamilton, Rotorua et Tauranga, cette réserve est à côté de la Blue Spring et de Hobbiton. La Maungatautari Sanctuary Mountain est chère (20$/personne) car c’est une réserve privée totalement pest-free.

Kesako pest-free ? Un des premiers trucs qu’on a appris en arrivant dans le pays était que les nuisibles introduits par l’homme (rats, lapins, souris, opossums, etc) avaient quasiment éradiqués les animaux natifs (kiwis, oiseaux en tout genre). Le seul moyen de réintroduire avec succès ces oiseaux est de le faire dans des réserves pest-free, où les nuisibles pouvant les chasser et manger leurs œufs ne sont pas présents. Maungatautari Sanctuary Mountain est l’un d’entre eux. C’est une forêt de 34km2 protégée par une barrière assez balaise : 47km de long, 3m de haut, 240 km de fils électriques, surveillée électroniquement 24/24h pour intervenir immédiatement en cas de brèche… Grâce à ça, un éco-système unique, proche de celui qui était en NZ avant que les hommes n’arrivent, a pu s’y développer. Seule une petite partie est visitable et a des chemins aménagés.

Pour nous, c’est mission découverte des oiseaux avec nos guides locaux, Liz et sa famille. Impossible de voir un kiwi car ils vivent la nuit uniquement mais on a pu découvrir (et réussir à photographier) le kākā, une sorte de gros perroquet très rare, nos premiers fantails et robins… Et ici point de palmiers ou de chênes mais des fougères géantes de 2, 3, 4m de haut… On adore ! Au fur et à mesure de notre séjour en NZ, on s’est rendus compte que toutes les forêts étaient dans le même style et on ne repaierait pas cette somme pour 5km de balade. Mais c’était tout de même une sortie très agréable.

Bilan : les régions se suivent et ne se ressemblent pas, pas de monotonie possible dans ce pays et on adore cette manière de voyager. Nos petites soirée cinéma au chaud sous la couette, se réveiller tous les matins au bord de l’eau… On prend goût à la vie en van ! Et, dans cette région les gens ne s’arrêtent bien souvent qu’à Hobbiton. C’est dommage car, de toutes nos activités, c’est celle qu’on a le moins aimé ! La Nouvelle-Zélande a tellement mieux à offrir !

 

2 commentaires

  1. lily dit :

    La beauté de cette pépite de nature m’a fait revenir une deuxième fois… je ne peux que valider ton point sur la diversité de ce pays 🙏🏻😍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre experience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

Hey ! On est aussi sur facebook, rejoins-nous !

Non merci, ça ne m'intéresse pas !