• fr
  • es

Beautiful Coromandel

Après un premier roadtrip très réussi dans le Northland, on a encore plus hâte de voir le reste du pays ! 2 jours d’arrêt à Auckland le temps de faire une bonne lessive, quelques courses et de laisser passer la pluie et c’est reparti, direction une région à l’est de la ville : la Péninsule de Coromandel

Tous les Aucklanders nous en ont parlé : Coromandel Peninsula, c’est splendid, sooo beautiful, amazing quoi ! A moins de 2h de la ville, c’est leur destination de week-end favorite. Heureusement, on est en automne donc on devrait être à peu près tranquilles…

Voici notre trajet, avec nos coins préférés (du 13 au 19 mai 2017) :

Pour la plupart des balades, nous avions le Frenzy Guide, vraiment top ! C’est vraiment le meilleur guide existant sur le pays pour ceux qui aiment la rando et les itinéraires en dehors des sentiers battus. On a aussi le Rough Guide et le Lonely Planet « Hiking & tramping in NZ » mais ils ne nous ont pas été très utiles.

Concernant la recherche d’endroits où dormir, nous avons utilisé les applications Wikicamps et Campermate (avec une préférence pour la première, qui permet de faire des recherches plus précises et de créer un carnet de bord avec tous les endroits visités). L’appli Gaspy permet de repérer les stations services les moins chères.  Des indispensables en roadtrip !

J1 : Kawakawa Bay & route cotière – 140 km

Pour rejoindre Thames, la tranquille capitale du Coromandel, depuis Auckland, on a le choix entre la route rapide (pas l’autoroute non plus, ça n’existe pas en NZ !) ou la route côtière, beaucoup plus lente. Bien sûr, nous choisissons la deuxième option ! A peine sortis de Auckland, on est directement à la campagne. La route est super jolie et, quand on arrive le long d’une superbe plage de sable, on freine direct, it’s lunch time ! C’est Kawakawa Bay. Beaucoup de monde est déjà arrêté pour aller pêcher des coques à pied. On est bien tentés mais malheureusement, cuire des coques dans le van, c’est mission impossible ! Le lunch face à la mer et sous un grand soleil sera bien agréable… On commence même une sieste mais c’est pas tout, on a de la route qui nous attend !!

Depuis la route, nous avons une vue imprenable sur la péninsule de Coromandel, juste en face. On s’aperçoit que, en fait, c’est super montagneux ! Le soleil devient rasant, la lumière magnifique, on est déjà conquis.

On traverse rapidement Thames, petite ville pas trop moche (c’est assez rare en NZ, ça mérite d’être précisé !) quand Toni freine brusquement : « un Pak’n’Save » ! Les Pak’n’Save, ce sont les supermarchés les moins chers du pays, il y en a absolument partout. Mais ce qui nous intéresse, à cette heure-ci, c’est d’avoir du vin pour l’apéro ! Car, en faisant nos courses plus tôt dans la journée, on a voulu en acheter mais on avait oublié nos passeports dans le van… Et ici, sans passeport, pas d’alcool ! Même si c’est évident qu’on a plus de 18 ans. Cette fois-ci, je ne les oublie pas et on a notre apéro !

Quelques kilomètres plus loin, on s’arrête à Waiomu Beach, notre spot du soir : un free camp juste au bord de la mer, avec, comme d’habitude, des toilettes propres ouvertes 24h/24. Un seul regret : on arrive un poil trop tard pour l’apéro face au coucher de soleil flamboyant…

J2 : Square Kauri & Castle Rock – 110 km

On reprend la route vers le nord de la péninsule, entre mer et montagnes. Elle est toujours aussi magnifique (on est gâtés depuis qu’on a quitté Auckland), digne d’un top 3 des plus belles routes de NZ à notre avis !

Le premier arrêt est rapide, il est juste pour aller voir un kauri (rappelez-vous, ces arbres majestueux du Northland, qui sont encore plus rares dans le Coromandel). Celui-ci est fun car son tronc a la particularité d’être carré, comme s’il avait poussé dans un moule…

Nous continuons ensuite en direction de Castle Rock, un pic qui surplombe toute la pointe nord de la péninsule. La montée est boueuse et très escarpée mais on est bien récompensés par la vue à couper le souffle au sommet !

En redescendant, on a la surprise de se retrouver nez à nez avec… un sanglier ! Plutôt en mauvaise posture et inoffensif, heureusement pour nous, malheureusement pour lui…

Et, comme les journées passent très vite (le soleil se couche vers 17h30), il est déjà temps de chercher notre prochain camp pour la nuit : ça sera le parking de Cathedral Cove, une plage célèbre dans tout le pays pour son arche creusée dans la roche. Comme d’habitude, on a droit à un super coucher de soleil !

J3 : Cathedral Cove & Hot Water Beach – 20 km

7h, le réveil sonne… Déjà qu’en temps normal, on n’est pas vraiment du matin, en van c’est encore pire ! Difficile de sortir du lit chaud dans la fraîcheur matinale. Mais on veut voir le lever du soleil, qui promet d’être splendide ! Forcément, on est un peu en retard mais la vue est quand même très belle depuis notre parking :

On profite d’être levés pour aller à Cathedral Cove. 40 min de balade pendant lesquelles on croise les trop drôles Colins de Californie en pleine activité, pas encore effrayés par la foule.

La plage de Cathedral Cove est célèbre dans toute la Nouvelle-Zélande et est normalement bondée. Mais en automne et à 8h30, on est les seuls ! Et elle est vraiment splendide avec son arche naturelle, sa cascade, ses petites îles… Séance photo souvenir !

Pour se réchauffer, direction ensuite la Hot Water Beach, qui, comme son nom l’indique, est une plage avec de l’eau chaude. Explication toute simple : il y a 2 sources d’eau chaude qui apparaissent à marée basse. Pour en profiter, il suffit de creuser son bassin et d’en profiter ! Les sources n’étant accessibles que 2h avant et 2h après la marée basse, on arrive un peu tôt et on patiente… A 14h30, on enfile nos maillots et let’s go ! Il y a plein de pelles à louer (5$) mais on se dit qu’avec nos bols, ça devrait suffire.

Les sources sont très facilement repérables : il y a déjà plein de monde autour ! On cherche un bon coin pour creuser notre trou, mais c’est pas facile : trop près, l’eau est bouillante, trop loin, elle est trop froide. Et forcément, tous les meilleurs spots sont déjà pris ! Mais on en trouve un pas trop mal et on commence à creuser… Difficilement. Nos bols en plastiques ne sont pas assez rigides et on doit faire pitié car on nous propose des pelles de tous les côtés. 5 min après, c’est creusé, on n’a plus qu’à s’installer ! Et c’est super agréable malgré les températures extérieures très fraîches. En été, ça doit être vraiment bondé…

Comme le sable ne fait que remplir à nouveau les trous, il faut continuer à creuser en permanence. Un bon moyen de faire connaissance avec les voisins ! On ne voit pas le temps passer et au final, on reste 3h à barboter dans l’eau chaude en papotant avec un couple franco-italien. C’est la nuit tombante (et la marée remontante) qui nous chasse.

Et, comme ce n’est jamais agréable de chercher un endroit pour la nuit de nuit, on décide de retourner dormir au même spot que la veille avec nos nouveaux amis. La soirée se terminera autour d’un repas en commun, sur le parking… Comme il fait froid le soir et on peut cuisiner à l’intérieur de notre van, c’est rare qu’on fasse ce genre de soirée ! On a hâte d’être en été pour ça…

J4 : Broken Hills & Athenree Hot Springs – 130 km

En cette journée couverte, on décide de s’éloigner des côtes et d’aller se balader à Broken Hills. La NZ a eu sa ruée vers l’or et le sud du Coromandel faisait partie des lieux les plus riches. Pendant quelques dizaines d’années, au XIXème siècle, des dizaines de mines ont été en exploitation. Aujourd’hui, quasiment toutes sont fermées il est possible de visiter quelques tunnels, comme ici à Broken Hills. Au programme : 2h de balade en forêt, quelques ruines difficilement identifiables et Collins Drive, un tunnel de 500m de long !

Collins Drive, le tunnel sans fin :

Le tout accompagnés des trop mignons fantails (« queue de ventilateur/éventail »), les moineaux néo-zélandais, présents partout et très curieux.

Et comme ça fait plusieurs jours qu’on a pas pris de douche et on se sent un peu collants après la balade, on va aux Hot Springs d’Athenree : un petit paradis où, pour 8$ chacun, on profite de deux piscines d’eau naturellement chaude. Dès qu’on a trop chaud dans celle à 40º, on plonge dans l’autre bassin, à « seulement » 35º… La vie est dure !

J5 – J6 : Waihi

Avec 2 jours de pluie, nous squattons la bibliothèque de Waihi et dormons à Waihi Beach, au bord de la mer. Pas grand chose à raconter donc ! Mais Waihi est une ville avec une histoire intéressante. Au cœur de la région minière, elle a connu un essor très important au siècle dernier et conserve une impressionnante mine d’or et d’argent à ciel ouvert, de 300m de profondeur, Martha Mine (fermée depuis des glissements de terrain en 2015). C’était, jusque dans les années 50, la plus riche de NZ.

J7 : Owharoa Falls, Karangahake Gorge &  Paeroa – 100km

Le soleil est enfin de retour ! Notre objectif est d’aller à Hamilton car Toni doit y récupérer son permis néo-zélandais et on veut faire changer des courroies qui commencent à être bruyante dans le moteur du van.

Premier arrêt sur la route : les petites Owharoa Falls, toutes mignonnes.

Deuxième arrêt : la très belle Karangahake Gorge. Encore une ancienne mine mais dans un super cadre cette fois-ci ! Une rivière a creusé des gorges, dans une végétation luxuriante. On s’y arrête le temps de faire la Windows Walk, une petite balade d’une heure. Cette fois-ci, il y a plus de ruines et des panneaux avec des photos d’époque. J’adore ça ! J’aime m’imaginer la mine au temps de sa splendeur, suivre des rails en pensant que des wagons y passaient encore il y a un siècle… La NZ a une histoire tellement récente que c’est rare de trouver des lieux historiquement intéressant !

Quelques kilomètres plus loin, alors qu’on traverse Paeroa, on fait le rapprochement avec la boisson nationale L&P, ou Lemon & Paeroa, une boisson gazeuse classique, type Coca-cola. « C’est pas dans ce bled qu’il y a une bouteille géante ? » « Si, si, je crois… Ah la voilà ! » Même si le bled en question n’a aucun intérêt, on ne pouvait pas le traverser sans prendre de photo souvenir…

Enfin, on terminera l’après-midi à Te Aroha, où notre mission douche s’est transformé baignade dans la piscine municipale, extérieure et chauffée à 35ºC… Si vous passez dans le coin, profitez-en !

Bilan : on a adoré la Péninsule de Coromandel !! Et, par rapport au Northland, les distances sont plus courtes, ce qui est bien agréable à conduire !

Direction Hamilton ensuite, où nous resterons 3 jours avant de repartir vers Tauranga et la Bay of Plenty… Suite au prochain article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre experience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK