Belles découvertes et petites déceptions dans la région des Glaciers

Après nos aventures à base de perroquets des montagnes et de montgolfières du côté d’Arthur’s Pass, nous retrouvons la West Coast pour poursuivre notre descente vers le Sud. Nous avons en ligne de mire les fameux glaciers Franz Josef et Fox, célèbres dans tout le pays… Mais pourtant assez décevant pour nous. Heureusement, la région regorge de coins magnifiques !

En repassant à Hokitika, nous ne pouvons résister à un bon fish & chips… Comme au Royaume-Uni, c’est LA spécialité du pays ! L’estomac bien rempli, nous commençons sérieusement cette descente. Nous sommes passés 2 fois par cette route : la première fois du Nord vers le Sud en décembre 2017 et la deuxième fois dans le sens contraire, avec mes parents, en février 2018. Comme vous allez le voir, nous avons eu 2 expériences totalement différentes, notamment à cause du temps !

Nous allons donc vous présenter les choses différemment, en mélangeant les 2 trajets et avec un récapitulatif des étapes à la fin.

Pour la plupart des balades, nous avions le Frenzy Guide, vraiment top ! C’est vraiment le meilleur guide existant sur le pays pour ceux qui aiment la rando et les itinéraires en dehors des sentiers battus. On a aussi le Rough Guide et le Lonely Planet « Hiking & tramping in NZ » mais ils ne nous ont pas été très utiles.

Concernant la recherche d’endroits où dormir, nous avons utilisé les applications Wikicamps et Campermate (avec une préférence pour la première, qui permet de faire des recherches plus précises et de créer un carnet de bord avec tous les endroits visités). L’appli Gaspy permet de repérer les stations services les moins chères.  Des indispensables en roadtrip !

Une chose est sûre : attendez-vous à des paysages magnifiques, à base de rivières turquoise, hautes montagnes enneigées, côte sauvage et forêt vierge !

A savoir avant de partir : cette région est très peu peuplée. D’Hokitika à Wanaka, les quasiment seuls endroits où nous avons eu du réseau téléphonique et 3G sont les villages de Franz Josef et Fox Glacier. Pour le reste, c’est le désert !!

Amethyst Stream Hot Pools

Nous nous sommes arrêtés à ces piscines chaudes naturelles lors de notre deuxième voyage, avec mes parents. Les températures étaient beaucoup moins élevées et ils rêvaient de sources d’eau chaudes naturelles ! Nous avons trouvé cette source grâce au Frenzy Guide car elle est très peu connue. C’est pourtant la seule « hot pool » naturelle, facile d’accès et gratuite de l’île du Sud ! Elle est un peu ridicule par rapport aux super bassins de l’île du Nord mais, pour une trempette, ça fait parfaitement l’affaire.

Pour y accéder, il faut suivre un petit chemin sur la rive Est de la Wanganui River (côté Hokitika et côté montagne). Après 800m de piste défoncée (mais praticable en van classique), on arrive à un petit parking. Il reste ensuite 1,5 kilomètre marche (indiqué sur Maps.me), en suivant un petit sentier à travers champs et forêt. On arrive à un pont et il faut ensuite descendre en contrebas jusqu’à la petite rivière « Amethyst Stream » : les sources d’eau chaude sont là et facilement trouvables grâce aux trous déjà creusés !

L’eau est vraiment chaude, c’est très agréable. Le cadre est superbe et très tranquille. A quelques dizaines de mètres de nous, une famille allemande profite aussi des sources d’eau chaude.

Pour rentrer au parking, on opte pour la facilité : marcher dans le lit de la rivière ! L’eau devient parfois chaude sous nos pieds : quel contraste par rapport à l’eau glacée de la rivière arrivant en direct des glaciers !

Franz Josef Glacier

Le Franz Josef Glacier est un glacier de 12km de long. Son originalité ? Comme le Fox, il descend à moins de 300m d’altitude, à moins de 20km de la mer. C’est unique au monde ! Mais, comme beaucoup de glaciers, il est touché par le réchauffement climatique et fond à un rythme effrayant, reculant de plusieurs dizaines de mètres chaque année…

Deux points de vue permettent de profiter du Franz Josef : nous les avons testé. Nous avons commencé par Roberts Point, accessible par la Roberts Point Track, une rando de 4-5h aller-retour.

5,3 kilomètres aller, 420 mètres de dénivelé positif : il faut être prêt à transpirer ! Mais la rando est super agréable malgré le bruit incessant du ballet des hélicoptères au dessus de nous. On marche entre pierres et racines et elle n’est pas ennuyante contrairement à beaucoup de randos parfaitement tracées en NZ !

Il faut traverser 3 ponts, plus ou moins longs, plus ou moins larges et plus ou moins tanguant… et une partie de la rando se fait littéralement à flanc de falaise ! Bref, on s’éclate ! (ceux qui ont le vertige, s’abstenir)

Après 2 bonnes heures de marche, on sort brusquement de la forêt, on grimpe sur un petit promontoire et le géant se découvre face à nous : Franz Josef Glacier ! Splendide pour une pause déjeuner !

L’avantage de ce point de vue, c’est qu’on est en altitude, face au Franz Josef Glacier. On peut parfaitement voir le ballet des hélicoptères. Certains se posent sur le glacier. On s’y attendait : pour  profiter de la nature sans bruit, il ne faut surtout pas aller aux glaciers ! S’il est interdit d’aller jusqu’aux glaciers à pied, il est parfaitement possible d’y aller en hélicoptère. Un juteux business s’est mis en place et les hélicoptères sont incessants. Ce n’est pas nouveau : mes parents avaient fait un tour en hélico au dessus du glacier Fox pour les 25 ans de mon père, il y a 30 ans !

De retour au parking, on part, plein d’énergie, vers l’autre point de vue. Celui-ci est beaucoup plus facile d’accès et c’est une vraie autoroute.  Le sentier fait environ 3km de long jusqu’au point de vue : comme on en a plein les pattes et qu’on sait qu’on reviendra avec mes parents, on ne marchera qu’une vingtaine de minutes.

De retour avec parents, on ira jusqu’au bout. Même si elle est très fréquentée, c’est une belle balade, avec de belles cascades. On mesure très bien le recul impressionnant et hyper rapide du glacier à cause du réchauffement climatique… D’ici quelques dizaines d’années, il sera beaucoup plus petit !

Arrivée au point de vue final, c’est la déception par rapport à des photos qu’on a vu mais qui datent d’il y a 3 ans… On s’y attendait. Bilan : Roberts Point est bien mieux pour admirer le Franz Josef Glacier !!

Fox Glacier

Nous mettons le cap sur le deuxième glacier : Fox. Celui-ci mesure 13km de long et est aussi touché par une fonte très rapide…

Nous avions l’intention d’aller au Chalet Lookout mais la rando est fermée pour une durée indéterminée depuis pas mal de temps apparemment. Nous nous sommes donc rabattus sur le seul chemin possible, dans la vallée.

Depuis le parking, le point de vue est à 1,7 kilomètres et, à part une bonne montée à la fin, le chemin est sans difficulté (c’est aussi une autoroute à touristes). Le point de vue sur le glacier Fox est par contre une vraie déception, encore plus qu’à Franz Josef…

Difficile d’imaginer qu’il y a moins de 10 ans, la glace atteignant l’endroit où la végétation s’arrête sur les parois ! Et l’endroit d’où je prends la photo était alors sous le glacier… Que restera-t-il dans 10 ans ?!

Lorsque nous sommes repassé, avec mes parents, la route d’accès au Fox Glacier avait été détruite par des inondations récentes et le glacier était inaccessible. Nous l’avons donc observé de loin, depuis le point de vue de l’autre côté de la Fox River (sur la rive opposée à la route d’accès « classique », sur la route menant normalement au Chalet Lookout). C’est le meilleur point de vue au final (avec un zoom !) !

Lake Matheson

Voici un vrai coup de cœur de la région des Glaciers : le lac Matheson, un lac miroir offrant une vue magnifique sur les glaciers et le Mont Cook, le plus haut sommet néo-zélandais. Lorsque nous sommes passé la première fois, c’était l’après-midi et, si les sommets étaient bien dégagés, le lac n’était absolument pas calme.

La deuxième fois, nous avons mieux prévu notre coup. Nous dormions avec mes parents au Fox Glacier Top 10 Holiday Park tout proche. Nous avons mis notre réveil bien tôt et nous sommes partis au lever du soleil en direction du lac. Le temps était alors totalement dégagé. Mais, pour accéder au bon point de vue (« Reflection island »), il faut marcher 2 kilomètres. Vous voyez venir la suite ? Quand nous y sommes arrivés, le ciel s’était bien couvert ! Là, on était vraiment dégoûtés.

Mais nous avons attendu dans la fraîcheur matinale, avec l’espoir que les nuages disparaissent… Et, petit à petit, le ciel a fait ce qu’on voulait et s’est dégagé à nouveau. Chanceux, nous ?! On ne sait pas… Mais toujours est-il que, après 1 heure d’attente, nous avions une superbe vue sur Mont Cook et les glaciers, avec un lac parfaitement miroir… Magique ! #mercilabonneétoile

Coucou le Mont Cook !

Haast Pass

Depuis les glaciers, nous avons pris la direction du Haast Pass, le col de Haast. La route s’arrête en effet de suivre la côte, qui devient trop escarpée, pour repasser à l’intérieur des terres. Avant de quitter définitivement la côte Ouest, nous nous arrêtons à un beau point de vue, Knight’s Point, puis, 10km plus loin, à une plage où l’on peut normalement apercevoir des dauphins, Ship Creek Beach.

Nous nous y sommes arrêtés 2 fois, en décembre et février, et, les 2 fois nous avons en effet vu des dauphins depuis la plage ! Bon, il faut être imaginatif car, tout ce qu’on voit, c’est un bout de nageoire dorsale ressortir d’une vague, mais c’est plutôt chouette d’imaginer qu’un banc de dauphins est là ! Le voyez-vous sur la photo ? (il faut avoir l’œil !)

(oui, c’est le petit point noir au dessus, à gauche de mon papa !)

En vrai, mon papa pourra en témoigner, on a rencontré plus de sandflies que de dauphins… Je pense que Ship Creek Beach est le pire endroit de toute la Nouvelle-Zélande ! Là-bas, ces satanés insectes attaquent tout le temps, même en pleine journée, et ne se cantonnent pas qu’aux chevilles. Je vous remets une petite photo de mon « West Coast style« , c’est cadeau !

Nous nous enfonçons ensuite dans les terres. De chaque côté de la route, c’est la rainforest, la forêt vierge. Une vraie jungle ! Dire que toute la NZ était comme ça avant… La déforestation pour installer moutons et cultures a été efficace !

Le long de la Haast Pass Highway, les cascades sont partout ! Nous sommes passés sous un beau temps à en décembre et sous le déluge en février… Nous avons vu la différence, que ça soit au niveau du volume des cascades (gagnant : février) ou de la couleur de l’eau (gagnant : décembre) !

L’une des plus belles cascade est Roaring Billy. Elle est accessible par 500m de beau chemin marqué dans la forêt. En décembre, après 3 semaines sans pluie, la cascade était quasiment à sec, le niveau de la rivière bas et surtout l’eau totalement turquoise.

En février, nous n’avons même pas pu accéder au lit de la rivière, comme en décembre. La rivière était très haute, grise, déchaînée mais la cascade bien plus fournie !

La balade dans la forêt était bien plus sympa grâce à l’humidité : la forêt était comme sublimée, avec des couleurs bien plus éclatantes et une flore plus épanouie. Deux expériences totalement différentes d’un même lieu !

En décembre, nous nous sommes arrêtés à quasiment tous les points d’intérêt de la route : Thunder Creek Falls, Gates of Haast, Fantail Falls… Pas mal, mais pas incroyable.

Nous avons par contre adoré les Blue Pools, facilement accessibles par une petite balade en forêt de 15min. S’il fait chaud, prenez votre maillot de bain ! On avait malheureusement oublié le nôtre. Un vrai petit coin de paradis ! En février, nous n’avons pas pu nous y arrêter car c’était le déluge…

Nous avons ensuite poursuivi jusqu’aux rives du sublime lac Wanaka. Quel choc ! Nous passons d’une côte Ouest à la végétation luxuriante à une région désertique !

La route passe ensuite sur les berges du lac Hawea, tout aussi beau. Les pauses photo s’enchaînent !

Nous pourrions faire la randonnée Isthmus Peak, une des plus belles du pays, entre les 2 lacs, mais elle est encore fermée car nous sommes en période d’agnelage (du 20 novembre au 20 décembre habituellement)… Nous filons donc vers Wanaka, avec l’objectif de rejoindre la Péninsule d’Otago, sur la côte Est, car le mauvais temps arrive, après 3 semaines de grand beau !

En repassant sur cette route avec mes parents en février, les couleurs n’avaient rien à voir :

Nos itinéraires pour la région des Glaciers

Itinéraire Glaciers du 4 au 7 décembre 2017 : il n’y a pas de free camp officiel dans la région des Glaciers. Nous avons donc fait du camping sauvage, normalement interdit mais, vu la densité de population dans le coin, il y a peu de risques de se faire remarquer !

  • Jour 1 : Hokitika – Lac Wahapo, 115km. Camping sauvage sur un petit chemin (indiqué sur Wikicamps)
  • Jour 2 : Roberts Point Track, Franz Joseph, douche à Okarito Camping (très mignon, 2€). Nuit au même endroit
  • Jour 3 : Lac Wahapo – Roaring Billy Waterfall, 190km. Arrêts : Lake Matheson, Fox Glacier Track, Knight’s Point, Ship Creek Beach, Roaring Billy Watefall. Camping sauvage 1km après Roaring Billy.
  • Jour 4 : Roaring Billy – Roxburgh, 240km. Arrêts : Thunder Creeks Falls, Fantail Falls, Blue Pools, Wanaka.

Itinéraire Glaciers le 17 et 18 février 2018 : avec mes parents, avec nuits en campings.

  • Jour 1 : Wanaka – Fox Glacier Top 10 Holiday Park, 265km. Arrêts : Roaring Billy, Ship Creek Beach, Knight’s point, Fox Glacier
  • Jour 2 : Fox Glacier – Hokitka, 160km. Arrêts : Lake Matheson, Franz Joseph, Amethyst Stream Hot Pools

Un PVT, ou simplement un voyage en Nouvelle-Zélande en préparation ? Retrouvez tous les articles de notre blog voyage sur la Nouvelle-Zélande, le « pays du long nuage blanc » ! Voici ceux concernant l’île du Sud en particulier :

Morgane

Nous, c'est Toni et Morgane, couple franco-espagnol passionné de voyage, Après 8 mois en Amérique du Sud en 2014, nous avons repris la route le 1er janvier 2017 pour un voyage sans billet retour ! Pour en savoir plus, n'hésite pas à venir faire un tour sur notre page "Qui sommes-nous ?" !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez les cookies ? Nous aussi ! Ce site utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.