Fakarava, entre plages et plongées

Avant-dernière île de notre tour de la Polynésie Française… Snif, le temps passe trop vite au paradis ! Fakarava, c’est une destination plongée, toujours dans l’archipel des Tuamotu. Après les plongées de Rangiroa, la barre est très haute… Mais nous comptons sur la passe Nord de Fakarava pour relever le défi !

Fakarava ressemble beaucoup à Rangiroa : c’est aussi un immense atoll, de 60km de long. Sa particularité : il possède seulement deux passes, aux deux extrémités de l’atoll. Celle du Nord, située tout près du village, est large de 1600m (la passe la plus large de Polynésie !). Celle du Sud, très réputée pour la plongée (avec notamment la reproduction des mérous et une concentration de requins gris unique au monde, mis en valeur par Laurent Ballesta dans deux très beaux films) a un inconvénient majeure : elle est très loin ! Nous verrons si nous irons y faire un tour…

Après un bon retard d’avion (nous devions attendre, à Rangiroa, que l’avion de Bora-Bora arrive pour que certains passagers montent…), nous arrivons à Fakarava un peu avant le coucher du soleil. L’aéroport étant un cul de sac, c’est loupé pour tenter le stop jusqu’au camping que nous avons repéré, à 10km de là. Comme d’habitude en Polynésie, on se fait limite engueuler par certains quand ils apprennent que nous débarquons sans réservation… On ne comprend vraiment pas certaines personnes !

Nous n’avons pas le choix : il faut prendre le transfert jusqu’au camping. Il n’y a qu’un seul « taxi » sur l’île et le prix est astronomique : 1000f/personne, soit 16€, pour 10km. Gloups. Vive la Polynésie ! Avec 6 personnes dans le van, il se fait un bon bénéfice !

Nous oublions tout ça dès que nous arrivons à Tekopa Village : Poe, son copain Terai, son frère Norbert et ses parents Papy et Mamie nous accueillent très chaleureusement. Immédiatement, on s’y sent bien. On plante notre tente à 3m de la mer, sous un petit arbre : tout pour être heureux !

Au réveil, à la lumière du jour, on est bouche bée : la plage est encore plus belle que ce qu’on imaginait. Eau turquoise, plage de sable blanc… C’est sûrement le plus beau camping dans lequel on a été jusqu’à maintenant !!

Plonger à Fakarava

Nous rejoignons directement Dive Spirit, le club de Fakarava avec lequel on va plonger (plongées incluses dans le Te Moana Diving Pass, cf article précédent). C’est un autre style comparé à Rangiroa : le site est tout aussi beau mais la structure est plus petite et le matériel neuf. On aura même l’honneur d’inaugurer les détendeurs : le top ! Delphine et Yann, qui ont récemment repris le club, sont très sympas.

Nous avons (seulement !) deux plongées de prévues dans la passe Nord de Fakarava. Comme à Rangiroa, on espère aussi voir des requins…

La première plongée, en courant sortant, est tranquille et superbe. Nous observons de beaux bancs de poissons (bécunes, barracudas, napoléons…) et quelques requins : des gris, des dormeurs et des pointes blanches. Un classique pour la Polynésie !

(excusez toujours la qualité des photos, ça n’a pas changé depuis Rangiroa ! Aaaah si seulement on avait acheté notre caisson avant la Polynésie…)

Nous devons ensuite faire un intervalle de surface d’une heure et demi, dans le bateau, pour pouvoir replonger sans risque. Mais la mer est bien formée, et passer 90 minutes dans un bateau balloté par les vagues, c’est long, très long… Coucou le petit vomito de Toni ! On passera tout le temps à fixer l’horizon en priant pour que le temps passe vite… (Toni dit qu’il n’a jamais autant fixé un palmier de sa vie) Quand Tom, notre moniteur, nous donne le feu vert pour redescendre, on ne se fait pas prier !

Pendant notre intervalle de surface, la marée a changé et le courant est maintenant entrant. Sa puissance n’a rien à voir avec la passe de Rangiroa, ce n’est pas une plongée dérivante. Après quelques minutes, nous tombons face à un mur de requins : incroyable !!! Pour ceux qui voudraient plus d’explications, on vous renvoie à nouveau vers notre article précédent. Quelque soit l’endroit où notre regard se pose, il y a des requins. Au dessus, en dessous, de tous les côtés : on est littéralement au milieu d’un groupe de 50-60 requins. Des gris et des pointes blanches en majorité. Et, voir passer 4 ou 5 requins qui nagent en nous rasant, c’est vraiment impressionnant. Nous ne savons plus où donner de la tête !

Après ce que nous venons de vivre, le reste de la plongée est insignifiant (on rencontre quand même une belle loche marbrée, sur la dernière photo). Nous sommes sur un petit nuage ! Si on vient aux Tuamotu, c’est pour voir des requins. Et là, en cinq plongées, nous avons clairement été gâtés !

Delphine nous propose d’aller plonger à la passe sud le lendemain. La tentation est grande !!! Même si elle propose de nous faire un prix réduit (22000 au lieu de 25000f), c’est un budget conséquent pour nous… Nous hésitons longuement mais nos finances nous disent que ce n’est pas sérieux… Tant pis, ça sera pour une autre fois !

Tekopa Village, notre camping coup de cœur à Fakarava

Nous passons pas mal de temps à profiter de notre super camping, Tekopa Village. Le cadre est vraiment idyllique, Poe et sa famille font tout pour nous mettre à l’aise et les autres voyageurs sont très sympas : le top ! On passe de longues heures à discuter avec Virginie et son collègue Gaël, qui reviennent d’une mission scientifique à la passe Sud avec Laurent Ballesta (la classe !), Albert et Sophie, un couple belgo-espagnol de moniteurs de plongée. Dur programme donc !

Un midi, alors que nous sommes avachis sur la plage, Mamie nous appelle « à table !! ». Étonnés, nous allons dans la « salle à manger ». Le couvert pour tout le monde est mis et Papy nous interpelle « aujourd’hui, on invite tout le monde ! ». Trop bien !! Au menu : riz, salade et un gigantesque saladier de poisson cru à la tahitienne. Miam ! Vraiment, quel accueil incroyable au Tekopa Village !

C’est aussi à Tekopa Village qu’on peut trouver le logement le moins cher de Fakarava : en camping, à 2000f/personne ou en petits bungalows (6000f/nuit celui pour 2, 10 000f/nuit celui pour 4, avec petit dej à chaque fois). Pour la Polynésie, où une pension (avec dîner) coûte très vite 15 000f/nuit pour 2, c’est donné ! Les repas ne sont pas fournis mais, à ce prix-là, on peut cuisiner et la cuisine équipée est top (il y a un petit magasin dans le village) !

Le kif ultime : boire du vin blanc moelleux produit (et acheté) à Rangiroa, face au coucher du soleil ! C’est le seul vignoble situé sur un atoll… Original, non ? Et le vin est délicieux ! Surtout après 1 an 1/2 de voyage sans vin blanc !

Vous l’avez compris, on a adoré ce petit camping au bord de la plus belle plage de Fakarava !

Pour la petite histoire, on avait oublié notre sac étanche qui nous sert de machine à laver au camping. Poe s’est pliée en 4, que dis-je, en 10, pour que d’autres voyageurs nous le déposent à l’aéroport de Papeete avant notre départ de Polynésie. Un geste très précieux ! Encore merci Poe, si tu nous lis !

Faire un coucou aux requins dormeurs de Fakarava

Après nos plongées, nous avions demandé à être déposés au magasin du port pour faire quelques achats. Pour rentrer, nous tentons le stop mais c’est vraiment désert. Pas un chat dans les rues, ou sont les 800 habitants de Fakarava ?! Nous marchons en attendant de croiser une voiture. En chemin, nous visitons la très mignonne petite église avec ses coquillages partout.

Nous trouvons Fakarava bien plus jolie que Rangiroa. Le lagon est plus facilement accessible, nous offrant de très beaux points de vue.

Nous tombons par hasard sur une crêperie bretonne (même pas étonnés, il y en a partout !) au bord du lagon, après 2 bons kilomètres de marche sous le cagnard sans croiser une voiture. Il est 15h, notre estomac crie famine… On n’est pas long à décider de s’y arrêter !

Après deux galettes délicieuses (les premières en 1 an ½, le bonheur !), Toni m’appelle « regarde, on dirait qu’il y a des requins ! ». On s’approche de l’eau et, en effet, deux beaux requins dormeurs (ou requins nourrices, au choix) tournent autour du ponton, attendant que les cuisiniers jettent les restes de poisson à la mer. Je me mets vite fait en maillot de bain pour les rejoindre mais je ne réussirais jamais à les approcher, ils sont trop peureux !

Après ça, nous réussirons finalement à trouver une voiture (déjà chargée d’auto-stoppeurs !)pour rentrer au camping… Encore une belle journée à Fakarava !

Pour repartir du camping Tekopa Village à l’aéroport, nous avons fait du stop : même pas 2min d’attente ! Un gars allant bosser au snack de l’aéroport passe devant le camping, 3h avant chaque vol. Easy !

4 jours à Fakarava, le bilan

On est totalement tombé sous le charme de « Faka » ! C’est une de nos îles préférées en Polynésie. Les plages sont bien plus belles qu’à Rangiroa et les plongées magnifiques. Si on n’est pas plongeur, 3 jours me paraissent être bien. Si on est plongeur… On peut rester 10 jours sans se lasser !

Un regret : ne pas avoir eu le budget d’aller plonger à la passe Sud… Si on avait pu, on aurait passé une dizaine de jours à Fakarava et on serait restés plusieurs jours au sud, histoire de rentabiliser le déplacement. On a d’ailleurs découvert un très bon plan au camping Tekopa Village pour rester à la passe Sud à moindre coût.

La passe Sud de Fakarava à petit budget

Fakarava ayant la réputation (justifiée) d’être une île particulièrement chère, on a découvert sur place qu’il y a plusieurs bons plans pour en profiter à moindre coût : faire du camping, loger aux bungalows à tout petit prix du Tekopa Village, et, pour aller au Sud, s’adresser à Papy, le propriétaire du Tekopa Village (oui, toujours eux !).

A la passe Sud, il n’y a que deux ou trois pensions et elles sont très, très chères. Mais on a un très bon plan : Papy étant croyant, comme une majorité de polynésiens, il est très lié à l’église de la passe Sud et a participé à la construction ou à la rénovation (on ne sait plus trop) de la maison paroissiale. Et c’est là que ça devient intéressant : cette maison, qui a des chambres apparemment, peut accueillir des touristes de passage contre une donation de 1000f/nuit/personne (à reconfirmer, mais c’est ce qu’il nous a dit). C’est un prix incroyable pour la Polynésie ! Il ne reste plus qu’à payer la navette pour aller au Sud puis les plongées au club situé sur place !

Si quelqu’un a testé ce plan, qu’il nous le dise ! Ça nous intéresse grandement !

Voici tous les articles de notre blog voyage sur la Polynésie Française, où nous avons passé 5 semaines :

🖤 Itinéraire, budget et bilan de notre voyage en Polynésie Française

good to know !

Du 30 juin au 4 juillet 2018 - 1€ = 119,84 francs Pacifique

Transfert Aéroport - Tekopa Village

1000f/personne

Hors de prix... Mais pas d'autre solution quand on arrive tard ! Si on arrive tôt, on peut facilement tenter le stop (c'est ce qu'on a fait pour repartir)

Tekopa Village

2000f/personne

Une super adresse ! On est tombés en amour pour ce camping et sa merveilleuse famille !

Morgane

Nous, c'est Toni et Morgane, couple franco-espagnol passionné de voyage, Après 8 mois en Amérique du Sud en 2014, nous avons repris la route le 1er janvier 2017 pour un voyage sans billet retour ! Pour en savoir plus, n'hésite pas à venir faire un tour sur notre page "Qui sommes-nous ?" !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez les cookies ? Nous aussi ! Ce site utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.