Que faire à Rishikesh en dehors du yoga ?

Rishikesh, ville sacrée indienne au bord du Gange et berceau du yoga, nous aura accueillis pendant une semaine. On y a, bien sûr, fait du yoga, mais aussi du rafting et profité de ses nombreux et excellents restaurants. Si la ville, très bruyante et pleine de travaux, ne nous a absolument pas charmé, on a beaucoup aimé le cadre, entre Gange limpide et contreforts de l’Himalaya… et, au fil de la semaine, on y a même trouvé une certaine sérénité !

Petite organisation géographique de la ville

Rishikesh est une petite ville traversée par le Gange. La majorité de la ville se trouve d’un côté de la rivière, étalée sur une dizaine de kilomètres. Nous étions à Tapovan, quartier qui est un concentré d’Inde : bruyant et bordélique à souhait ! Heureusement, dès qu’on entre dans les petites rues, il n’y a plus de voitures…

Tapovan, c’est aussi le quartier juste au-dessus de Laxman Jhula, un des 2 ponts traversant le Gange. Hyper fréquenté, où la foule, les motos, les vaches et les singes se croisent dans un joyeux bordel… Je détestais le traverser ! Admirez Toni qui se fait encorner par une vache sur ce pont ! Une fois ce pont traversé, on arrive dans un autre quartier très fréquenté, avec pas mal d’ashrams, de temples et plein de petites boutiques.

En marchant le long du Gange, après avoir passé les vaches mangeant les déchets (normal), on arrive sur la plage de Rishikesh, très agréable le soir avec des sadhus méditants, des famille s’amusant, des gens pratiquant du yoga, se baignant…

En poursuivant, on passe le Ram Jhula, l’autre pont, puis on arrive sur les ghâts, les quais sur lesquels les gens s’immergent et les ashrams. Un peu plus en aval, de l’autre côté du Gange, se trouve la ville « moderne », avec la gare routière. Mais, depuis Tapovan, il est hyper simple de se déplacer le long des 4-5km les séparant en prenant des tuk-tuks partagés qui ne coûtent rien.

Où faire du yoga et dormir à Rishikesh ?

Je vous ai raconté notre ressenti pendant notre retraite de yoga à l’ashram Anand Prakash dans l’article précédent donc je ne reviendrai pas dessus… Mais, concernant le logement, nous avons eu un vrai coup de cœur pour le Homestay Ayurpak, que nous avions trouvé par hasard. Pendant une semaine, nous nous y sommes sentis comme à la maison, dans une chambre très agréable et pleine de charme, à l’étage de la maison de la mamie.

Où manger à Rishikesh ?

Il y a une telle diversité de restaurants végétariens à Rishikesh que c’est le bonheur de choisir où manger ! Si nous avons pris la majorité de nos repas à l’ashram Anand Prakash, nous avons aussi beaucoup mangé à Ayurpak Restaurant, celui de notre homestay. Nourriture ayurvédique originale et pleine de saveurs, cuisinée par une famille adorable, dans un jardin tout mignon, un véritable petit havre de paix !

Parmi nos autres adresses préférées, on peut citer (sans grande originalité, elles reviennent dans tous les guides de voyage) :

  • Ramana’s Garden Restaurant and Cafe, un vrai projet solidaire. En plus d’être une école et un refuge pour plus de 200 enfants très pauvres, ils promeuvent la nourriture équilibré et ont un super jardin bio. Leur principale source de revenu vient du restaurant, qui vaut vraiment le détour. Un vrai coup de cœur !
  • Devaraj Cafe et German Bakery, à la super vue sur le pont Laxman Jhula et le méga temple en face. La nourriture n’est pas incroyable. Idéal tôt le matin ou à la tombée de la nuit !
  • The 60’s, où on se plonge dans le rock et l’histoire de la venue des Beatles à Rishikesh. On a bien aimé les burgers végétariens et les jus, qui nous ont changé de la nourriture indienne (qu’on adore pourtant !) et la vue, bien dégagée.
  • Et enfin plein de petites boutiques de rues sans nom, avec des samoussas, momos, falafels et biscuits… Comme toujours, la nourriture indienne est délicieuse !

Où faire du rafting ?

Après le yoga, c’est l’autre grosse activité de la région ! A voir les canots descendre le Gange et arriver en ville, nous avons eu envie de tenter… Surtout que les prix sont très abordables. Nous avons donc fait le tour de quelques agences et très vite choisi Red Chilli Adventure. Beaucoup d’agences ne sont pas officielles ou ne font appel à de vrais moniteurs, très bordeline sur la sécurité. Cette agence est l’une des seules sérieuses, ayant pignon sur rue, un local clair, organisé, rassurant, des moniteurs qualifiés, leurs propres bateaux… On a donc choisi le circuit de 26 km, qui comporte de bons rapides.

L’organisation a effectivement été au top. Avec notre agence, nous étions un bateau d’occidentaux pour 6 ou 7 bateaux d’indiens. Et oui, le rafting est une activité hyper populaire auprès des indiens !! Les journées d’affluence, il peut y avoir plus de 300 bateaux à descendre le Gange quotidiennement… Autant dire qu’on n’est jamais seuls, même si nous étions pendant une journée plutôt calme !

Ont a effectivement eu de bons rapides qui nous ont donné quelques émotions : exactement ce qu’on voulait ! Le paysage était superbe : Gange pur, ciel bleu, petites montagnes…

Niveau sécurité, rien à redire. Notre moniteur était très bien et très vigilant. Nous avons pu nous jeter dans le Gange glacé plusieurs fois… Un bonheur vu les températures extérieures ! Nous avons aussi fait quelques bons sauts, de plusieurs mètres de haut… Et là, on a vu la vraie différence avec les entreprises n’ayant rien à faire de la sécurité : les indiens (qui, pour la plupart, ne savent pas nager), sautaient littéralement les uns sur les autres… Imaginez 20 ou 30 bateaux arrêtés au pied du même rocher, avec les gens sautant à la chaîne, 3 par 3, sans attendre que ceux en dessous aient dégagé… Un vrai carnage ! Alors que notre agence a volontairement choisi des rochers moins fréquentés (plus hauts), bien encadré tout le monde et s’assurant toujours que nous étions en parfaite sécurité. Bref, une vraie réussite !

On a adoré ce bol d’air frais, loin de l’agitation de la ville, au milieu des montagnes !

Que visiter à Rishikesh ?

Alors là, on n’est pas de très bon conseil… Puisqu’on a passé la majorité de notre temps à faire du yoga !

Il ne faut pas hésiter à entrer dans quelques uns des nombreux temples

… ou admirer le coucher du soleil depuis un des cafés de Tapovan.

On a apprécié aller se balader vers la plage de Rishikesh en soirée, juste avant le coucher du soleil… Ambiance paisible garantie ! L’atmosphère du quartier n’est pas mal non plus (mais vite fatigante avec le trafic de motos).

Un incontournable : aller assister au moins une fois à l’aarti, la cérémonie face au Gange au Parmarth Niketan Ghat, face au gigantesque ashram du même nom (on peut y entrer sans problème, il a plus de 1000 chambres !). Elle a lieu tous les soirs vers 18h. Si on a préféré les puja intimistes du matin dans notre ashram, la foule est impressionnante ici ! Le courant du Gange est très fort et emporte bien vite les délicates offrandes des pèlerins… On a tout de même ressenti moins de ferveur qu’à Varanasi : ici, chacun fait son selfie face au Gange avec son offrande !

On nous a aussi parlé du Triveni ghat, très fréquenté par les croyants, mais nous n’avons pas eu le courage d’y aller. L’aarti y est apparemment important. Nous sommes resté sur les ghats autour du Ram Jhula, très paisibles.

Beaucoup visitent également l’ashram des Beatles. Mais payer 800 roupies (10€) pour voir quelques graffitis sur des ruines ne nous tentait pas tellement… A réserver aux passionnés donc !

Nous avions l’intention de faire quelques escapades dans les environs pour découvrir un peu plus les contreforts de l’Himalaya mais la chaleur de l’après-midi nous aura même découragé d’aller aux cascades Neer Garh, pourtant toute proche et réputées rafraîchissantes (mais très fréquentées) ! Comptez 50 rps/pers et une bonne petite grimpette pour accéder aux cascades, il y a de quoi se restaurer sur place. Comme partout en Inde, mieux vaut se baigner habillé, à la locale !

Voici tous les articles de notre blog voyage sur l‘Inde, véritable pays coup de cœur où nous avons passé 7 semaines :

Morgane

Nous, c'est Toni et Morgane, couple franco-espagnol passionné de voyage. Après 8 mois en Amérique du Sud en 2014, nous sommes repartis début 2017 pour 2 ans et 8 mois de voyage en Asie et Océanie. Un voyage exceptionnel et inoubliable ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur cette page "Qui sommes-nous ?" !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez les cookies ? Nous aussi ! Ce site utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.