Escapade à Martinborough et Cape Palliser

Quand nous avons quittés nos boulots respectifs à Wellington, nous comptions partir directement vers l’Île du Sud. Cela aurait dû être un mardi donc. Mais nous sommes tombés par hasard sur une affiche vantant les quarts de finales de la Coupe du Monde de rugby à 13 qui allait avoir lieu à Wellington, le samedi suivant notre départ… On s’est dit que l’occasion était trop belle et que, tant pis, on aurait bien assez de temps dans l’Île du Sud de toute manière ! Entre les 2, il nous restait donc 4 jours à tuer… Parfait pour aller faire une petite escapade vers Martinborough, la région des vins pas très loin de Wellington, et Cape Palliser, le point le plus au sud de l’Île du Nord. Un véritable coup de cœur, comme vous allez le voir !

Une fois ma dernière matinée de boulot terminée, nous vidons notre chambre et passons nos clés aux suivants, non sans un petit pincement au cœur… Snif, on l’aimait bien cette maison finalement ! (oui, car on a eu bien froid en hiver… Mais au printemps elle était vraiment géniale)

Bivouac au Lake Wairarapa

Mais bien vite, sans même réaliser, ça y est, c’est reparti !! Le moteur ronronnant, notre petit van repart à l’assaut des routes néo-zélandaises ! Après une bonne heure et demi de route (ce n’était pas une très bonne idée de quitter Welly à l’heure de la sortie des bureaux, vive les bouchons…), on se pose pour notre premier free camp au Lake Wairarapa : un lac, des toilettes, une immense étendue d’herbe et notre premier voisin à 50m. Le tout face à un sublime coucher de soleil. Le pied ultime !

(oui, c’est nous en tout petit à droite !)

On trinque à la bière bien fraîche : ça y est, c’est reparti !!

Dégustation de vin à Martinborough

Martinborough, région vinicole, est tout près de là. Après une courte balade dans le village qui est plutôt… mort, on décide que 11h est une heure raisonnable pour aller faire la grande attraction du coin : une dégustation de vin ! Car la Nouvelle-Zélande a vraiment de très bons vins…

Mais, fidèles à notre habitude, on souhaite goûter des vins bios. A l’office de tourisme, on nous explique que non, il n’y a aucun producteur de vin bio dans la région, mais que celui-là pourrait faire l’affaire, car ils sont presque bios. Mouais… Pas très convaincus, on fait une petite recherche en ligne : celui indiqué par l’office de tourisme n’a absolument rien de bio mais par contre il y a bien 2 ou 3 producteurs bios parmi les 25 producteurs de la région. Encore une preuve que, dans le domaine du développement durable et du biologique, la Nouvelle-Zélande a énormément de retard…

On fait le tour des vignobles environnants (ce sont quasiment tous des micro-domaines à 2-3km du centre du village) et on s’arrête à Cambridge Road, l’un des domaines bios. La propriétaire nous reçoit pour la dégustation. Première surprise, elle coûte 10$ et n’est pas remboursé en cas d’achat de bouteilles ! Dans tous les autres domaines, elle est gratuite ou coûte 5$ maximum, remboursé en cas d’achat. Bon, on prend une dégustation pour 2 car il nous reste encore pas mal de route ensuite…

La proprio nous sort un verre à eau et nous verse un premier fond de vin. 2 mini gorgées, pas plus ! Elle sort son speech tout enregistré et ne parait pas très ouverte à la discussion. Les verres s’enchainent, les vins sont bons mais on ne se sent absolument pas bien reçus : on n’est même pas assis, le verre reste le même pour les blancs, les rosés et les rouges, elle fait à peine l’effort de répondre à nos questions… En moins de 15min, la dégustation est expédiée. Alors que nous étions arrivés avec l’intention d’acheter des bouteilles, nous n’en avons plus aucune envie maintenant. Nous partons très déçus, en nous promettant de ne plus refaire de dégustation !

Cape Palliser, enfin !

La route se poursuit rapidement jusqu’à la côte. En arrivant, de loin, face à la mer, on s’étonne : c’est quoi ces couleurs ? Est-ce que c’est vraiment la mer qui est si turquoise ??! Et oui ! Cape Palliser, c’est un énorme coup de cœur ! Dès le début, on est conquis par la route qui suit la côte, le long des plages de sable noir, à quelques mètres des vagues et de la mer turquoise et lumineuse. Les 35 derniers kilomètres sont un enchantement. C’est vraiment une des plus belles routes de Nouvelle-Zélande !

Coucou le phoque !! (Non, ce n’est pas un rocher !)

Quelques kilomètres avant le phare marquant le Cape Palliser, nous stoppons pour observer les phoques. Car, cerise sur le gâteau, il y en a partout ! Et, depuis East Cape et Wellington, nous adorons ces grosses bêtes. Nous restons 2 ou 3 heures, perdant la notion du temps, à les observer. Cette colonie, moins grosse que celle de Wellington qui comptait plus d’une centaine de phoques, est par contre beaucoup plus active : ça grogne, ça se bat, ça saute, ça nage, ça tête… On ne s’en lasse pas ! Et le cadre est vraiment superbe.

(et ceci n’est qu’une petite sélection de notre mitraillage… Comment ne pas craquer ?!)

On se rend ensuite au fameux Cape Palliser : le phare est magnifique, très photogénique avec ses rayures et la vue splendide. On adore !

Nous revenons quelques kilomètres en arrière, à Ngawi, pour notre nuit face à la mer. On s’endormira même avec le bruit des vagues ! Si ça ce n’est pas le paradis…

Belle balade aux Putangirua Pinnacles

Le lendemain matin, le premier arrêt est sur le thème « le Seigneur des Anneaux » ! Car Peter Jackson a tourné un peu partout en Nouvelle-Zélande et l’un des lieux de tournage (représentant l’entrée de la Montagne Hantée dans le Retour du Roi) est les Putangirua Pinnacles, une formation rocheuse érodée. Et surtout, il parait que c’est une très belle balade !

Nous commençons la boucle dans le sens des aiguilles d’une montre. La balade en forêt est vraiment agréable. Les vues sur la mer turquoise au loin et sur les fameux pinnacles sont très jolies.

Nous descendons ensuite vers les Pinnacles. Ce sont des formations assez drôles, sculptées par l’érosion. Impressionnant à voir, car on se demande comment ça fait pour toujours tenir debout ! Il fait très beau, très chaud car le soleil tape mais la balade vaut le détour.

Lake Ferry

Pour terminer cette route côtière, nous nous arrêtons à Lake Ferry, où une dune sépare un lac de la mer. Nous ne nous lassons pas de ces énormes rouleaux s’écrasant sur le sable noir…

Et, comme il est encore tôt et nous avons largement le temps avant de rentrer à Windy Welly, nous décidons de nous arrêter au bord du Lake Wairarapa à nouveau (là où nous avions dormi le premier soir). De l’ombre, une couverture et nous passons l’après-midi à profiter de notre liberté retrouvée ! Cette escapade à Cape Palliser était vraiment chouette. En dehors des « autoroutes touristiques », bien peu prennent le temps de s’y rendre… Et c’est tant mieux pour profiter de la sérénité du lieu ! On aime ce genre de découverte, quand ne sait pas à quoi s’attendre… Ce dont en général les meilleurs coins !

Après le tour de l’Île du Nord que nous avons fait en automne-hiver, voyager en été est un réel plaisir. Le soleil se couche tard (21h30 contre 17h30), les températures sont vraiment agréables, les apéros deviennent habituels… Comme de vrais vacances !

On a qu’une hâte : partir à la découverte de l’Île du Sud, vantée par tant de voyageurs !

Sur la route de retour vers Wellington, le lendemain, nous ferons une autre super balade : Baring Head, qui offre des vues spectaculaires sur l’entrée de la baie de Wellington. A ne pas louper si vous êtes dans le coin !

 

Morgane

Nous, c'est Toni et Morgane, couple franco-espagnol passionné de voyage, Après 8 mois en Amérique du Sud en 2014, nous avons repris la route le 1er janvier 2017 pour un voyage sans billet retour ! Pour en savoir plus, n'hésite pas à venir faire un tour sur notre page "Qui sommes-nous ?" !

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Je suis en train de préparer notre voyage en Nouvelle-Zélande et je me demandais si ça valait le coup d’aller faire un tour jusqu’à cape Palliser. Votre article m’a convaincu d’y aller. Très belles photos.
    Un petit coucou de Papette.

    • Merci, ça a été une très belle surprise pour nous ! Ça fait un petit détour depuis la route principale mais, si on a 2j à perdre, c’est un super stop (si le temps est au beau fixe bien sûr…).
      Profite bien de Tahiti, cette île nous manque tellement ! Un autre coup de coeur 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez les cookies ? Nous aussi ! Ce site utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.