Maupiti, le paradis sur terre

Après quelques jours à Tahiti, nous commençons notre tour de Polynésie Française à petit budget par Maupiti. De l’avis de beaucoup, Maupiti est la plus belle île de Polynésie, rien que ça ! On veut absolument voir ça… Suivez-nous pour 4 jours de camping à Maupiti ! Attention les yeux, il va y avoir du turquoise !

Pour avoir l’itinéraire de notre séjour de 5 semaines en Polynésie Française, rendez-vous sur cet article !

Notre départ est bien matinal : l’avion décolle à 6h30 de l’aéroport de Papeete.

Le vol, dans un petit coucou, nous aura fait survoler quasiment toutes les îles de la Société : Moorea, Huahine, Raiatea, Tahaa, Bora-Bora et pour finir Maupiti. Toutes sont des montagnes hautes (par opposition aux atolls des Tuamotu, que nous découvrirons après) entourées d’un lagon plus ou moins turquoise… De quoi donner envie pour la suite !

Nous atterrissons à 7h30 : idéal pour profiter à fond de la journée ! Comme l’aéroport est situé sur un motu (les petites îles coralliennes en bordure de lagon), nous prenons le bateau pour rejoindre l’île principale. Admirez la taille du comptoir d’embarquement ! Nous avons trouvé une pension accueillant les tentes. Car oui, nous débarquons sans avoir rien réservé, comme d’habitude ! La traversée, de quelques minutes, est juste magnifique. Les couleurs du lagon sont incroyables !

Tehei, Cliff et Yvanna, de la pension Teheimana, sont super accueillants. Nous plantons bien vite notre tente dans le jardin, face à la mer, et nous embarquons directement pour notre première activité, embarqués par JC et Charlotte, un couple voyageant comme nous sans billet retour. C’est parti pour faire du snorkeling avec les raies manta !

Snorkeling avec les raies manta de Maupiti

Sammy nous conduit à la station de lavage des raies manta, dans le lagon, en nous donnant plein d’infos sur les animaux. Les stations de lavage, ce sont des rochers avec plein de petits poissons autour. Le matin, les raies manta viennent nager autour, en cercle, la bouche ouverte, pour se faire nettoyer. Elles sont là toutes l’année : en voir est donc garanti !

Dès qu’on arrive dans la zone, il s’arrête : « une manta, là, devant ! ». Nous nous mettons bien vite à l’eau, le plus doucement possible pour ne pas l’effrayer. Et là, 4m en dessous de nous, une belle manta tourne majestueusement autour d’un rocher. Waouw ! Notre première raie manta !!

Elle est encore jeune et n’a pas encore atteint sa taille adulte mais c’est tout de même un beau bébé de 2-3m d’envergure !

Après 20min passée à l’observer, Sammy nous emmène à un autre endroit.

Là, à une dizaine de mètres de profondeur, deux énormes raies manta de plus de 4m d’envergure tournent autour de rochers. Elles sont bientôt rejointes par deux autres raies manta plus petites. Nous restons 40min, les yeux fixés sur ce ballet planant… Les 4 raies manta se succèdent, tournoient, rasant quelques plongeurs qui sont à 10m sous nous… Magnifique ! On aurait adoré faire de la plongée pour les voir de plus près mais, ayant un budget qui n’est pas illimité, nous avons dû faire des choix…

 

Les photos ne sont pas belles mais la visibilité était pourtant assez bonne !

Le lendemain, comme tous les samedis, quelques pensions de l’île proposent un pack snorkeling avec les manta + four tahitien sur un motu. Nous avons préféré faire notre propre activité pour être tout seuls à les observer… Aucun regret !

Randonnée au sommet de Maupiti

Le lendemain, nous profitons du beau temps pour faire la randonnée au sommet de Maupiti. Nous grimpons d’abord à l’antenne qui surplombe le village, puis continuons tranquillement à nous élever vers le Mont Teurafaatiu. La vue devient de plus en plus belle.

On transpire énormément à cause de l’humidité ambiante. La rando est très sympa, entre forêt et escalade grâce à des cordes.

Au sommet (qui n’est en fait pas le plus haut sommet de l’île, mais peut importe…), la vue est juste spectaculaire

Face à nous, l’unique passe qui permet de sortir du lagon de Maupiti. Nous restons une petite heure à papoter en profitant de la vue puis nous descendons et retournons à Teheimana à pied (3 petits kilomètres depuis Vai’ea, le village).

Il faut compter moins d’une heure de grimpette (et 360m de dénivelé positif), avec de bonnes chaussures car le sol peut être glissant à la fin (ne pas faire la rando s’il a plu la veille). C’est une rando physique : pas besoin d’être très sportif mais il faut être en forme et ne pas avoir le vertige ! Prévoir au moins 1L d’eau par personne : on peut remplir les bouteilles au début de la rando, au robinet en bordure de la route. Un dernier conseil : partez tôt ! Car il fait très chaud et la montée peut vite devenir pénible… Et c’est le mieux pour profiter de la vue car le ciel se couvre souvent au cours de la matinée.

La plage paradisiaque de Maupiti

Tout à l’ouest de l’île, à 15min à pied de notre pension, il y a la plage de Terei’a. Sable blanc, lagon turquoise… Une vraie plage de carte postale ! Et il n’y a jamais foule…

C’est le spot parfait pour les couchers de soleil !

On peut même traverser et rejoindre le motu en face à pied (en ayant de l’eau à la taille maximum), où il y a une pension et un camping qui sont bien plus isolés (et pas très aimables d’après les retours de d’autres voyageurs). On ne l’a pas fait : le premier jour, plein de flemme, on se dit qu’on ira plus tard… Mais le vent s’est levé les jours suivant, la houle augmentant le niveau du lagon (le lagon se remplit comme une piscine et la passe n’évacue pas l’eau assez vite) et rendant la traversée impossible.

Tour de Maupiti à pied

Maupiti est une toute petite île : le tour fait à peine 10km. C’est possible de le faire à pied ou à vélo pour 1000f/jour. On a décidé de le faire à pied, en une matinée, dans le sens contraire des aiguilles d’une montre pour pouvoir terminer par la plage.

On commence d’abord par traverser le village de Vai’ea, étalé le long de la route. Tout le monde est devant chez soi, à profiter de la fraîcheur matinale et les « Ioarana » fusent quand on passe devant chez les gens !

Nous arrivons au Palais de la Mer, une maison un peu folle construite par « l’Artiste », comme il se surnomme lui-même ! Nous l’avons rencontré, c’est un personnage très original. La visite étant à 2000fr/personne, nous passons notre tour… Mais on a vu sur son portail qu’il accueillait en couchsurfing. Comme trouver un couchsurfing à Maupiti est mission impossible en passant par le site (il n’y a aucun hôte), on met ce bon plan ici ! Il suffit de lui passer un coup de Vini (de téléphone) en arrivant en Polynésie.

Prochain arrêt, situé à quelques centaines de mètres de là : les pétroglyphes de Haranae. Alors qu’on arrive sur le site et qu’on essaye de trouver les dessins selon les indications du Lonely Planet, quelqu’un qui ramassait des noix de coco à côté s’approche. C’est Albert, ou plutôt le Prince Albert de Maupiti, guide officiel et conteur de légendes de l’île. On ne pouvait pas mieux tomber !

Il nous fait goûter de la noix de coco germée (ça ressemble à un chamallow et c’est délicieux si ce n’est pas trop germé) puis nous montre les fameux pétroglyphes (des tortues, canoës, crabes, poissons, une main…). Il commence à nous raconter les histoires de l’île dans un mélange de légendes ancestrales et croyances bibliques mormones… Les missionnaires ont fait du bon travail ! Il est passionnant mais aussi très, très bavard ! Après une bonne heure à papoter avec lui, on reprend la route.

La route se poursuit ensuite tranquillement en longeant le lagon. Avec 1500 habitants et aucun gros hôtel (les habitants ont voté par référendum pour les refuser, seules pensions de famille sont autorisées), il n’y a pas foule ! Nous croisons une voiture de temps en temps.

Arrivée à la plage, nous n’avons pas de chance car c’est jour de tempête aujourd’hui ! Il fait beau mais il y a beaucoup de vent, rendant la traversée jusqu’au motu en face impossible. Nous mangeons un poisson cru au lait de coco au snack Chez Mimi, face à la plage. Petit conseil : ils donnent d’office des barquettes en polystyrène pour manger. Insistez pour avoir une vraie assiette car beaucoup de ces barquettes finissent dans le lagon ensuite ! Nous en avons ramassé plusieurs à chaque fois que nous avons fait le trajet entre notre pension et le camping.

Depuis la plage, nous changeons notre itinéraire (à cause du vent, l’eau est trop haute pour rentrer à la pension par la plage) et passons par la route traversière pour changer. La montée est rude mais la vue splendide !

Camping à la Pension Teheimana

Nous avons passé nos 4 nuits en camping à Maupiti à la pension Teheimana. C’était une très bonne adresse ! Tehei, la proprio, a un cœur en or, et Cliff, son mari, est adorable. On a été chouchouté en plus par Yvanna, leur employée.

On n’avait pas pris la demi-pension mais on avait total accès à la cuisine, très bien équipée (mieux vaut acheter la nourriture sur une autre île avant de venir car il n’y a pas grand chose à Maupiti, surtout quand on vient juste avant le passage du bateau, comme dans notre cas). En plus, quand il restait du thon à la vanille du repas de ceux ayant la demi-pension, on avait le droit de finir les plats… Miam ! Et Tehei nous gardait toujours du dessert… Un amour ! Bref, on recommande vraiment cette adresse !

Il y a un autre camping à Maupiti mais il est situé sur un motu, juste en face de la plage et il est plus cher. Même si on peut traverser à pied jusqu’à l’île (avec de l’eau à la taille au maximum), on y est beaucoup plus « bloqué ». Et on nous a dit que les propriétaires étaient assez lunatiques… Alors aucun regret d’avoir été à Teheimana !

Bilan Maupiti

On a vraiment adoré Maupiti ! Le lagon est aussi beau que celui de Bora Bora mais l’île a bien plus de charme. Le tourisme reste discret et harmonieux. Pour se déplacer, on peut tout faire à pied ou en stop. Personne n’est stressé, tout le monde est tranquille… Idéal pour décompresser ! 4 nuits, c’était juste parfait.

Pour terminer, voici quelques photos de l’aéroport et de la salle d’embarquement :

Il y a pire, non ? On peut même se baigner en attendant l’avion !

good to know !

Du 8 au 12 juin 2018 - 1€ = 119,84 francs Pacifique

Bateau aéroport-île principale

500f/personne

C'est la navette "officielle", facile à trouver, rien à négocier.

Snorkeling avec les raies manta

2000f/personne

Génial ! Avec Sammy, le seul prestataire qui le fait. Essayez de négocier un peu tout de même car c'est quand même cher... C'est la seule activité payante que nous avons fait.

Camping à la Pension Teheimana

2000/personne/nuitf

On recommande chaudement cette adresse, la moins chère de Maupiti ! Les chambres sont par contre très chères, comme partout en Polynésie : 7500f/personne en demi-pension. Il faut ajouter une taxe de séjour de 60f/nuit/personne.

Morgane

Nous, c'est Toni et Morgane, couple franco-espagnol passionné de voyage, Après 8 mois en Amérique du Sud en 2014, nous avons repris la route le 1er janvier 2017 pour un voyage sans billet retour ! Pour en savoir plus, n'hésite pas à venir faire un tour sur notre page "Qui sommes-nous ?" !

2 commentaires

  1. Bravo ! Vous avez parfaitement retranscrit ce qu on a vécu il y a quelques années….
    Maupiti avait été notre coup de de coeur avec Raivavae 👌
    Enjoy !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *