Premiers pas au Brésil : Curitiba

Retour 1 an en arrière… Je viens de retrouver cet article dans mes brouillons, et il est plus que temps de le publier ! Nous racontons nos premières heures au Brésil et le début de notre coup de cœur pour ce pays, qui se confirmera dans les destinations suivantes…

Après quelques heures passées à Foz do Iguaçu (pour aller voir les Chutes d’Iguazu côté brésilien et le Parque das Aves, souvenez-vous !) et un bus de nuit, on arrive à Curitiba. Ville beaucoup moins connue que São Paulo ou Rio de Janeiro, c’était pourtant un arrêt obligé pour nous : pour la première fois du voyage, on est attendus !! Curitiba sera pour nous une étape chouchouting, où l’on découvrira le super accueil brésilien, qui ne sera que confirmé dans les étapes suivantes…

Isabella, nous voilà !

Dimanche 10 août 2014, 8h30 à la gare routière de Curitiba. On retrouve Isabella, non sans émotion. Toni ne la connait pas encore mais pour moi, ça fait 5 ans qu’on ne s’est pas vues ! Quand j’étais en terminale, Isabella était venue passer une année en France, à étudier au lycée à Angers et nous étions devenues très bonnes amies. Et depuis, on était restées en contact, mais sans avoir l’occasion de se revoir… C’est maintenant chose faite !

Nous avons donc passé 2 nuits chez Isabella, très bien accueillis par sa famille, à découvrir le rythme de vie et la nourriture brésilienne. Nous en sommes tout de suite tombés amoureux ! Mais en nous arrêtant à Curitiba, nous avons fait d’une pierre 3 coups : non seulement nous avons retrouvé Isabella, mais aussi Giovanna, une autre amie brésilienne en échange en France il y a 5 ans, et Magdalena, une mamie amie de la famille de Toni… Du coup, nos 3 jours là-bas ont été bien chargés, de repas en visites !

On a également découvert un condominio de l’intérieur, une sorte de quartier fermé et surprotégé où l’on doit montrer patte blanche pour rentrer. Grandes maisons, belles voitures, piscine, c’est le Brésil qui a réussi. Après avoir vu la misère en Bolivie, on passe d’un extrême à l’autre ! Nous avons été invités à manger un churrasco chez Giovanna, le barbecue brésilien traditionnel du dimanche midi. La viande est toujours succulente, et cuite lentement sur le grill, comme en Argentine. On est définitivement fans ! On a été accueillis comme des rois par toute la famille, alors qu’on ne connaissait personne.

Nous avons ensuite enchaîné avec un dîner (pas facile après les 500g de viande engloutis un peu plus tôt !) chez Magdalena, son gendre et ses petit-fils. Magdalena, une grand-mère avec un sacré caractère qui était… une des meilleures amies de la grand-mère de Toni ! En effet, Magdalena, espagnole et originaire de Terrassa comme la famille de Toni, a émigré au Brésil dans les années 50 pour y suivre son mari ingénieur qui y était muté. Il faut déjà un sacré courage pour faire ça à cette époque ! Elle a eu une vie assez incroyable, mais on ne va pas la raconter sur ce blog, ce n’est pas le sujet… C’était en tout cas une soirée très sympathique, haute en couleur et qui nous a permis de découvrir la divine mousse maison de maracuja (fruit de la passion).

Que faire à Curitiba ?

Ce voyage nous a permis de découvrir qu’on aimait les villes pour leur architecture. On a marché le nez en l’air dans le centre historique et on n’a pas été déçus ! Partout, un étrange mélange entre vieux immeubles colorés très charmants et gratte-ciels modernes pas très beaux…

On a aussi eu la chance d’avoir des guides locales qui nous ont baladé un peu partout : le Musée Oscar Niemeyer, en forme d’œil géant, très intéressant, le Jardin Botanique et sa grande serre, le très original Ópera de Arame, le Parque Tanga avec un beau panorama sur la ville…

On a également découvert les jus de coco et surtout, de canne à sucre, absolument délicieux et qui s’achètent partout dans la rue !

Curitiba, capitale du développement durable

A Curitiba, on a aussi découvert LA ville du développement durable du continent sud-américain. Propre, bien organisée, avec du tri sélectif proposé dans la rue… Pour une fois qu’il y a quelque chose de fait ! L’originalité de la ville est le Tube (à prononcer à la brésilienne, toubi), le bus-métro. La différence avec les bus traditionnels ? Il est très long et rapide et, au lieu d’avoir une personne qui donne les billets à l’intérieur comme dans les bus traditionnels (ce qui prend beaucoup de temps), la personne est à l’extérieur et il y a un tourniquet, comme dans le métro. Les stations sont assez originales, on vous laisse regarder…

Bien sûr, comme partout, tout n’est pas rose et cette politique « Développement Durable » est aujourd’hui critiquée car n’ayant pas suivi le développement démographique de la ville (entre-autre)…

Infos pratiques : du 10 au 12 août 2014, 1€ = 3 R$
– Bus Foz do Iguaçu-Curitiba : 7h, 145 R$/pers
– Musée Oscar Niemeyer : 3 R$/pers en tarif étudiant
– Curitiba-São Paulo en voiture, avec le père d’Isabella… Le bonheur après toutes ces heures de bus 🙂

Morgane

Nous, c'est Toni et Morgane, couple franco-espagnol passionné de voyage, Après 8 mois en Amérique du Sud en 2014, nous avons repris la route le 1er janvier 2017 pour un voyage sans billet retour ! Pour en savoir plus, n'hésite pas à venir faire un tour sur notre page "Qui sommes-nous ?" !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez les cookies ? Nous aussi ! Ce site utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.