• fr
  • es

Xin Chào Hanoi !

Xin Chào, comme « bonjour » en vietnamien… Voici le récit de nos premiers pas à Hanoi, bouillonnante capitale vietnamienne, parfait condensé du Vietnam !

De l’Asie du Sud-Est, nous ne connaissions rien. De l’Asie entière même (si on exclut mon escapade mongole il y a 6 ans…). Alors, pour faciliter les choses, nous avions décidé de faire du Couchsurfing, comme lors de notre arrivée en Amérique du Sud il y a 3 ans. Débordés avec les fêtes de Noël, nous avions envoyé une dizaine de demandes de logement, sans trop y croire (d’habitude, dans une grande ville, pour espérer avoir une réponse positive, il faut plutôt envoyer 30-40 demandes). Après 2-3 jours, joie et surprise : nous avons 4 réponses positives et, pour la première fois, nous avons juste à faire le choix !

C’est ainsi que, le 1er janvier au soir, après un bus entre l’aéroport et la gare des trains de Hanoi et un Uber (hyper pratique, pas cher et permet d’éviter les arnaques des taxis), nous avons débarqué chez Quyet et Quynh, sympathique couple de 27 ans, tout juste mariés. Ils nous attendaient avec des bières fraîches et un festin de nourriture vietnamienne, le bonheur après 42h de voyage !! Bref, nos premiers pas dans la capitale ne pouvaient pas mieux commencer !

Premières sensations

Ce qui nous a tout de suite marqué, surpris, choqué même… le trafic !! Première fois de notre vie que nous voyons une telle concentration de motos. Il faut imaginer le bruit avec : un vrai concert de klaxon ! Les vietnamiens l’utilisent pour tout. L’anarchie (avec une certaine organisation quand même, il faut l’avouer, nous l’avons découvert au fur et à mesure) règne et chacun essaye d’être le plus bruyant possible pour se frayer un chemin. Le paroxysme est évidemment atteint dans les croisements, où, cette fois-ci c’est réel, il n’y a aucune règle : il faut passer, sans s’arrêter.

L’aventure suivante a été de traverser. On a l’impression qu’on va y laisser notre vie au début (sans exagérer) mais au final, c’est plutôt simple, il suffit de se lancer, de marcher à un rythme tranquille (on résiste à l’envie d’accélérer brusquement!) et surtout, de ne pas s’arrêter (là, les motos ou les voitures ne savent pas quoi faire car, on le répète, ils ne s’arrêtent pas). Et, MIRACLE, la masse de circulation qui paraissait infranchissable s’adapte sans soucis aux piétons !

Le MacDrive à la vietnamienne : aucun problème pour s’arrêter au bord de la route en continuant sa conversation, histoire de bien faire ch*** tout le monde (mais tout le monde trouve ça normal !).

Le Temple de la Littérature

Tant qu’à faire, pour notre baptême de temple, on a choisi le plus beau de la ville (selon le Guide du Routard)

Très vieux (construction commencée en 1070), très joli (oooh des bonsaïs ! oooh une belle toiture !), très intéressant (dédié à Conficius, qui fut apparemment un grand homme) mais très touristique aussi (les asiats adooorent les selfies !!).

La Minute intellectuelle
On a fait notre première découverte forte utile pour éviter de passer pour des ignorants pendant les prochaines semaines (merci le Routard !) : un temple n’est pas une pagode. Au Vietnam, les temples sont dédiés aux personnes illustres de la ville ou de la nation alors que les pagodes sont consacrées à Bouddha et servent de lieu de culte. Donc, contrairement à ce qu’on imaginait, point de bonzes ou de moines dans les temples !

Le temple de la littérature fut un lieu d’enseignement. La première université du pays, rien que ça ! Au début, il accueillait les princes et fils de mandarins et on y enseignait les pensées confucéennes. Mais, dès le  XVème siècle, ils sont passés à « l’éducation pour tous » et ce collège, le plus prestigieux du pays, s’est ouvert à tous les meilleurs élèves des provinces qui réussissaient les 4 concours d’entrée, quelle que soit leur origine sociale.

Et en plus, les différentes parties du temple ont des noms qui claquent : porte de l’Accomplissement de la Vertu, porte de la Réalisation des Talents, porte de la Magnificience des Lettres, Portiques des Bons Résultats, etc. Ça devait mettre une petite pression à l’époque…

Autour du Mausolée Ho Chi Minh

Le Vietnam est, officiellement un pays communiste. En plus du marteau et de la faucille qui sont partout dans les rues de Hanoi, quelques monuments très… communistes nous le rappellent, au cas où nous ne l’aurions pas remarqué.  Parmi eux, le mausolée de Ho Chi Minh, très austère, que nous ne visiterons pas (faire une visite au pas de charge pour se prosterner devant un cadavre ne nous intéresse pas vraiment… et puis l’après-midi c’est fermé) ou encore l’assemblée nationale, avec son magnifique style « soucoupe volante ».

Et, plus étonnant, il y a juste à côté le palais présidentiel, dont le style tranche totalement…

La Pagode du Pilier Unique et le Temple Quan Thanh

A quelques dizaines de mètres, beaucoup plus poétique et tellement mignonne, la Pagode du Pilier Unique, qui semble flotter au dessus d’un petit bassin.

Nous avons également visité le Temple Quan Thanh, mignon mais sans plus, qui permet de s’échapper un peu de l’agitation des rues…

Le pont Long Bien

Le lendemain, nous avons commencé la journée avec la visite… d’un pont. Pas n’importe lequel, un pont de fer et de bois, construit par les français il y a un siècle. Il a subit de nombreux bombardements pendant la guerre mais est toujours debout, bien mal en point il faut le dire. On se demande comment autant de motos et de trains passent sans le faire tomber ! Quand on dessus, ça vibre, de partout, pas très rassurant… Mais la vue sur la rivière et sur la ville embrumée est très sympa, un peu mystérieuse… On a adoré !

Le lac Hoan Kiem

Puis, à pied, nous nous sommes rendu dans un des lieux les plus photographié de Hanoi, le lac Hoan Kiem avec son petit pont rouge et sa pagode sur une île. Très mignon à nouveau, on est totalement sous le charme ! Dans la pagode, sur l’île, on passe quelques minutes à observer un groupe de papys concentré par un jeu de pions (que tout le monde joue ici !).

Nous en avons profité pour aller voir un beau spectacle de marionnettes aquatiques racontant les traditions du Vietnam (chanté tout en vietnamien par contre…). Un bon moment, poétique et apaisant !

Le quartier des 36 corporations

Enfin, nous avons terminé par nous perdre dans les rues du centre, dans le quartier des 36 corporations (où, historiquement, chaque rue était spécialisée dans la production et la vente d’un produit), très animé et avec quelques belles vieilles maisons.

La circulation est toujours aussi dingue, les trottoirs sont envahis de scooters/stands de nourriture de rue (avec leurs petits tabourets en plastique !) donc il est impossible d’y marcher (mais certains trouvent la place d’y jouer au badminton, on est bien en Asie !!)

Petite particularité nationale, toutes les maisons sont grandes ouvertes sur la rue et il est très courant de voir les gens dans leur salon en train de faire un karaoké, la voiture ou la moto garée entre le banc et la télé ! Et ce, du nord au sud, en ville ou à la campagne. Le style architecturale est spécial : les maisons ne font pas plus de 3m de large en général mais font fréquemment 3 ou 4 étages de haut, sans aucune unité avec les maisons d’à coté…

On retrouve également quelques monuments qui nous rappellent la France : la cathédrale et l’opéra, qui a quand même un bon air de famille avec celui de Paris !

Ainsi s’achève noter visite de Hanoi, qui fut un peu trop courte mais qui nous a permis un atterrissage en douceur… Maintenant direction les montagnes du nord, vers Sapa, en train de nuit !

good to know !

Du 1er au 3 janvier 2017 - 1€ = 24 000 dongs

Temple de la Littérature

30 000‎ ₫/pers

Temple Quan Thanh

10 000‎ ₫/pers

Vu le nombre de temples visités par la suite, n'en vaut pas la peine...

Spectacle de marionnettes aquatiques

100 000 ‎₫/pers

Chouette petit spectacle, un must-do à Hanoi !

Temple du lac Hoan Kiem

30 000‎ ₫/pers

Bus aéroport-centre ville

30 000‎ ₫/pers

Ligne 86, à gauche en sortant de l'aéroport. Facile à trouver et rapide ! Uber est aussi une bonne alternative (et pratique pour échapper aux arnaques des taxis)

Via vietnamien

12$ lettre d'invitation + 25$ visa à l'arrivée

Très simple à faire : nous avons d'abord demandé une lettre d'invitation, en passant par une agence de voyages, ACA Voyages (prix : entre 9 et 15$/pers selon les agences) puis nous avons fait le visa à l'arrivée (25$), à l'aéroport (où j'ai dû payer 2$ de supplément car j'avais oublié ma photo d'identité)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre experience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

Hey ! On est aussi sur facebook, rejoins-nous !

Non merci, ça ne m'intéresse pas !