Une escale à Doha

Avant de faire le premier article « officiel » du voyage sur Hanoi, notre première étape vietnamienne, voici quelques lignes sur un arrêt imposé mais apprécié, Doha au Qatar.

Mais d’abord, reprenons. Nous avons décollé le 30 décembre depuis Paris, après une dernière nuit chez des amis rencontrés en Argentine, Damien et Mélanie (ou plutôt, chez les parents de Damien). Leur accueil a été mémorable, tout comme la raclette de départ, histoire de bien nous rappeler ce qu’on laisse dernière nous pour les 2 prochaines années… C’est sûr, ça va nous manquer !! Et, toujours sans le réaliser, nous sommes à l’aéroport, prêts à embarquer pour la première étape du voyage, le Qatar !

Doha, Qatar

Notre voyage comprenait 2 escales, une de 21h à Doha et une de 8h à Bangkok (vive les billets les moins chers ! Il ne faut pas être pressé…).

Nous sommes arrivés de nuit à Doha, où nous avons dormi dans une « quiet room » de l’aéroport. Doha est un aéroport très bien conçu pour les transits, avec 3 salles pour se reposer, avec des transats. Si vous devez y faire escale, dirigez vous vers celles à l’entrée des portes A et B, plutôt que celle située vers les portes C, D et E, très bruyante, et n’oubliez ni les boules Quies (ça ronfle et ça pleure), ni les duvets (il fait super froid !). Et pour finir, on a mieux dormi sur le sol que sur les transats…

Bref, après une très courte nuit, on se réveille motivés pour aller visiter la ville. C’est une escale imposée, dans un pays qui ne sera sûrement jamais notre destination de vacances donc autant en profiter et voir à quoi ressemble ce pays controversé ! L’aéroport propose des tours gratuits de 3h pour visiter la ville mais, c’est toujours pareil depuis l’Amérique du Sud, les tours organisés, on déteste. Alors on préfère payer des visas de sortie mais être libres.

A la sortie de l’aéroport (la douane est très facile à passer), on délaisse les taxis pour aller prendre le bus 777, direction la corniche et le Musée des Arts Islamiques. On pense que ce n’était pas sur le trajet normal du bus mais, comme on était les seuls, le conducteur nous y a déposé directement. Ça commence bien !

Le musée étant fermé le matin, nous admirons la vue sur les gratte-ciels de l’autre côté de la baie et nous allons nous balader dans le souq Waqif, tout près. Il est encore tôt (10h) mais il fait chaud, très chaud… Et dire que c’est le plein hiver ! Ça doit être insupportable en été.

Le souk n’est pas très grand, mais ombragé et agréable. Alors que nous sommes en train de prendre des photos, un groupe de qataris nous interpelle et nous invite à prendre le petit-déjeuner avec eux. D’abord méfiants (avec l’habitude du Maroc où rien n’est gratuit), on se détend rapidement.

L’un d’entre eux, Jamal, a beaucoup voyagé en Europe (mais probablement en hôtels de luxe, pas vraiment comme nous…) et est curieux de savoir si on aime le Qatar. Il nous explique beaucoup de choses sur leur culture, nous montre des plats traditionnels et nous fait visiter leur « local » (avec des photos de leur Cheikh national qui vient régulièrement leur rendre visite apparemment). C’est en fait un groupe d’amis ( tous masculins bien sûr, la femme reste malheureusement cachée derrière son niqab, d’après ce que nous avons pu voir…) qui se réunit tous les samedis pour prendre le petit-déjeuner dans le souq et, une fois la prière terminée à la mosquée toute proche, tous les plus pauvres sont invités à partager leur repas. Nous avons pu le voir, c’est impressionnant !

Après cette sympathique parenthèse, nous avons continué la visite du souq, avec les parties dédiées à la vente des faucons et à celle des chevaux, de magnifiques pur-sang arabes. Le tout en pleine ville, c’est étonnant, mais qu’est ce qui n’est pas étonnant dans ce pays ?! Entre les immenses gratte-ciels qui semblent sortir de la mer, les énormes 4×4 en pleine ville, les pelouses dignes d’un gazon de golf en plein désert (et arrosés à 14h sous un soleil de plomb, no comment)…

La visite se poursuit dans un lieux climatisé : le Musée des Arts Islamiques (ou MIA), très beau, qui vaut le détour. Nous y avons passé tout l’après-midi et attendu le coucher du soleil avec l’illumination progressive des gratte-ciels… Magique !

Pour rentrer à l’aéroport, nous avons utilisé Uber. Super simple, pratique et économique car l’aéroport est tout près, à 10min en voiture.

Le vol suivant a été spécial : nous sommes montés dans l’avion en 2016 et redescendus en 2017… sans savoir quand nous sommes passés de l’un à l’autre car, à notre grand désespoir, il n’y a rien eu, ni annonce, ni coupette de champagne pour marquer le coup 🙁

Bangkok, Thaïlande

Nous avons commencés 2017 comme tout le monde : très, très fatigués… mais sans même avoir fait la fête ! Alors nos 8h d’escale à Bangkok ont été très rapides : on a trouvé 2 canapés, on en a fait un vrai lit double et on a très bien dormi comme ça, au milieu de l’aéroport.

Le dernier vol a été une formalité, 1h à peine, jusqu’à Hanoi… Le voyage peut enfin commencer !!

good to know !

Le 31/12/16 - 1€=3,80 riyal (QR)

Visa on arrival : 100 QR/pers pour 1 mois, très simple à faire à la douane

Bus 777, vers le Musée

10 QR/pers

Musée des Arts Islamiques (MIA)

GRATUIT

Uber MIA-aéroport

28 QR

Morgane

Nous, c'est Toni et Morgane, couple franco-espagnol passionné de voyage. Après 8 mois en Amérique du Sud en 2014, nous sommes repartis début 2017 pour 2 ans et 8 mois de voyage en Asie et Océanie. Un voyage exceptionnel et inoubliable ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur cette page "Qui sommes-nous ?" !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez les cookies ? Nous aussi ! Ce site utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.