• fr

Préparer son voyage : toutes les formalités

Santé, banques, assurances, visa, papiers, téléphone… Avant de partir en voyage, que ça soit pour quelques semaines ou pour plusieurs mois, il faut anticiper quelques points essentiels pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Avec l’expérience de 2 longs voyages (8 mois en Amérique du Sud et actuellement en voyage à durée indéterminée entre l’Asie et l’Océanie), on commence à en avoir l’habitude de ces formalités, pas toujours évidentes, souvent longues, parfois très chiantes… Voici quelques uns de nos conseils qui, on l’espère, vous permettront d’y voir plus clair ! 3,2,1, près à vous plonger dans les formalités de pré-départ ? 😉

Avant de commencer, une précision : tout ce dont nous allons parler concernent principalement les voyages hors-Europe/hors zone €. Car en Europe, c’est assez simple, tout fonctionne presque comme chez nous : la carte européenne d’assurance maladie permet de ne rien avoir à débourser en cas de visite chez le médecin, il n’y a pas de frais bancaires si on reste dans un pays avec l’euro… Alors que dès qu’on va un peu plus loin, ça peut vite être beaucoup plus compliqué !

Pour ne pas se mélanger ni faire d’oubli important, faites-vous un petit tableau récapitulatif avec les deadlines pour chaque chose à faire, ça aide beaucoup !

Check-up santé et vaccins

A 10 000 km de chez soi, on se rend compte, plus que jamais, de l’importance d’être en bonne santé. Un soucis de santé banal en France peut vite devenir une petite galère… Alors le mieux, c’est de ne pas en avoir ! Si certains sont imprévisibles, beaucoup peuvent être évités en faisant un bon check-up avant le départ. Et pour ça, il faut mieux s’y prendre 4-5 mois à l’avance (voire plus) car certains spécialistes peuvent avoir de longues listes d’attente

Nous, nous consultons toujours :

Comme nous sommes en bonne santé, ces quelques visites nous suffisent, mais d’autres peuvent s’ajouter selon chacun… Et on le répète encore : prenez-y vous à l’avance !! N’hésitez pas à lire tous nos conseils sur la santé en voyage.

Assistance/assurance voyage

Elle fait partie des INDISPENSABLES ! Car, comme dit plus haut, la Sécu ne fonctionne pas hors Europe… Ou plutôt, tant que vous n’êtes pas radié, elle fonctionne encore mais continue de rembourser au taux « français » (sur présentation des factures au retour). Et dans beaucoup de pays, les 25€ de consultation du médecin ne sont plus qu’un lointain souvenir… Et les frais médicaux peuvent aller de centaines d’euros pour une consultation à plusieurs dizaines de milliers d’euros pour une hospitalisation/un rapatriement (sans exagérer…) ! Alors, face à ça, il est essentiel d’être bien assuré pour ne pas se retrouver endetté à vie (oui, c’est possible dans certains pays !) ou pire, dans des hôpitaux qui ne veulent pas soigner sans assurance ou cash.

Pour cela, il existe plusieurs options, à des budgets bien différents : l’assurance de la carte bancaire, les assistances voyage et les assurances voyage. Nous avons choisi la deuxième option, qui nous coûte…0€ ! Mais ça, on vous l’expliquera dans un prochain article, ça serait trop long ici 😉

Frais bancaires

Un autre soucis récurrent en voyage… sauf si on s’y prend bien et on l’anticipe avant le départ ! Entre les frais de paiement et les frais de retrait, on peut vite avoir une petite explosion de budget, surtout dans les pays qui limitent le montant des retraits (quand on ne peut pas retirer plus de l’équivalent de 100€ par retrait par exemple, alors qu’on a des frais fixes à chaque fois) et ceux dont les banques locales ajoutent des frais inévitables (en Argentine, au Cambodge ou au Laos par exemple, à raison de 5€ par retrait ça grimpe vite).

Mais, heureusement, il existe tout un tas de solution pour éviter les frais bancaires ou, au moins les réduire grandement ! Dans tous les cas, on vous conseille de partir avec 2 ou 3 cartes de crédit, Visa et Mastercard si possible, pour ne pas avoir de stress en cas de piratage, oubli dans la machine, démagnétisation, perte, etc. Idéalement, c’est bien de commencer à s’en occuper 3-4 mois avant le départ, le temps d’avoir RDV à la banque, ouvrir de nouveaux comptes, recevoir de nouvelles cartes si besoin.

Type de carte Coût Frais de retrait
étranger
Frais de paiement
étranger
Plafond de retrait
Crédit Agricole Mozaic Mastercard 20€/an gratuit gratuit 450€/7j
Crédit Agricole Visa Classic ou Mastercard Standard 40,50€/an + 1,50€/mois 3,69€ + 1,75% 0,24€ + 1,75% 450€/7j
Boursorama Visa Premier gratuit 1,97% 1,97% 920€/7j
Hello Bank Visa Classic ou Premier gratuit 2% ou gratuit dans banques partenaires 2% 500 à 1000€/7j selon carte
Monabanq Visa Classic 6€/mois 25 retraits/an sans frais, 1,5% ensuite 50 paiements/an sans frais, 1,5% ensuite Impossible à trouver sur leur site
Compte Nickel Mastercard Standard 20€/an 2€/retrait 1€/ paiement 800€/7j
Revolut Mastercard Standard gratuit 0€<200€/ mois puis 2% 0€<200€/ mois puis 2% 500€/j
N26 Mastercard Standard gratuit 1,70% gratuit 2500€/j
N26 Mastercard Black 5,90€/mois gratuit gratuit 2500€/jour

Si vous connaissez d’autres bons plans, dites-le nous !!

Les 2 premières lignes, qui nous servaient de point de comparaison, sont nos cartes actuelles. La carte « Mozaic » du Crédit Agricole est vraiment top car elle nous permet de ne plus du tout avoir de frais bancaires hors zone euros, et cela, gratuitement. Mais son plafond est très bas et à la fin de l’année, j’aurais 26 ans et elle sera inactive donc on a comparé les autres offres pour trouver la carte parfaite pour voyager.

Au final, nous avons pris le combo Compte Nickel (1 pour 2) + carte Revolut (1 chacun) en cartes « d’urgence » aujourd’hui mais qui deviendront nos cartes principales à partir de la fin de l’année. Cela nous permet d’avoir 400€ de paiement ou retrait sans frais par mois (Revolut) et, une fois passé ce plafond, 2€ de frais pour les retraits avec Nickel. Toni a aussi gardé ses cartes « traditionnelles » (une française et une espagnole) qu’on ne devrait pas utiliser car elles ont des frais classiques, qu’on veut éviter à tout prix ! Sachant qu’on a également chacun une carte néo-zélandaise, on est vraiment bien équipés à ce niveau 😉

Paperasse diverse : CI, passeport, permis international, visas, etc

Première chose à faire, 2 mois avant le départ : vérifier la validité de la carte d’identité ou du passeport ! Un geste essentiel qu’on oublie parfois et qui peut causer un bon coup de stress si on s’aperçoit que l’un des deux est périmé à quelques jours du départ… Les mairies font des passeport ou des CI d’urgence mais il vaut mieux éviter d’en arriver là, surtout que ce n’est pas toujours très rapide ! N’oubliez pas que, en période estivale, les délais de délivrance de CI ou de passeport sont bien rallongés.

Pour les voyages en Europe, même si la carte d’identité est maintenant valable 15 ans au lieu de 10 avant (et donc que certaines cartes visiblement périmées sont encore valides), il faut se renseigner sur le site Diplomatie.gouv pour savoir si le pays dans lequel vous voyagez reconnait ou non cette extension de validité (la Belgique et la Norvège ne la reconnaissent pas par exemple, et l’Espagne, l’Allemagne ou le Portugal n’ont pas confirmé leur acceptation…) et, le cas échéant, voyager avec un passeport ou refaire la CI.

Si vous comptez conduire hors-Europe ou si vous partez pour une longue durée, demandez un permis international. Il est GRATUIT, très simple à faire à la préfecture et en général assez rapide (1 semaine). Attention, en voyage, n’oubliez pas de prendre aussi votre permis original car le permis international n’a aucune valeur sans le permis « normal » ! C’est juste une traduction…

Renseignez-vous également sur les visas des pays de transit et du pays de destination. Pour ça, rien de mieux que de consulter les conseils aux voyageurs de Diplomatie.gouv.fr et, surtout, les sites d’ambassade des pays concernés (et non pas les forums de voyageurs qui ne sont pas forcément à jour !).

S’il est indiqué qu’un billet de sortie du territoire peut être demandé à l’embarquement alors que vous avez prévu de continuer votre voyage par la voie terrestre, pas de panique : pensez à FlyOnward. C’est un site fiable, qui va faire une réservation de billet d’avion à votre nom et l’annuler au bout de 48h (après le passage de la douane), pour une dizaine d’euros. Comme ça, 0 stress pour passer les contrôles !

Le gouvernement français a mis en place un outil très utile pour être prévenu en cas de problème (climatique, politique, etc) une fois sur place : Ariane. Je l’ai expérimenté quand j’étais en Turquie pendant la tentative de coup d’Etat de l’été 2016 : j’ai reçu des mails et SMS m’invitant à ne pas sortir dans Ankara ou Istanbul. Utile donc ! Et ça ne coûte rien de le faire !

Téléphone

Enfin, dernier point, ce n’est pas le plus important mais il faut l’anticiper ! Quand on part en voyage longue durée, c’est, en général, très utile de garder un numéro français. On y pense peu avant le départ mais c’est tellement bête de ne pas pouvoir payer un billet d’avion par exemple car le code de confirmation de l’achat est envoyé sur une ligne inactive ! Donc, soit on demande à la banque de changer de méthode (mais il n’y a pas toujours le choix), soit on garde un ligne française. Personnellement, nous passons nos lignes au forfait à 2€ de Free pour qu’elles restent actives pendant le voyage et nous gardons les cartes SIM avec nous. C’est très simple à faire quand on est déjà chez Free mais ça peut demander 2 ou 3 semaines si doit aussi changer d’opérateur… Anticipez-le 😉

L’autre avantage d’être chez Free : on peut très facilement repasser au forfait à 20€, qui permet d’avoir 25 Go d’Internet, les appels et les SMS illimités vers la France et le pays dans lequel on se trouve (valable dans une quarantaine de pays) sans durée limite (mais « sous réserve d’une utilisation raisonnable des services »). On l’utilise depuis 2 mois en Nouvelle-Zélande et c’est vraiment très pratique ! On peut appeler les fixes et portables de France et de NZ, envoyer des SMS dans ces 2 pays, aller sur internet. On va maintenant voir combien de temps ça va durer car « sous réserve d’une utilisation raisonnable », c’est assez vague…

Voilà, on espère que ça vous permet d’y voir un peu plus clair… Si on a oublié quelque chose, dites-le nous dans les commentaires ! Et n’hésitez pas à partager aux futurs voyageurs autour de vous 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre experience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK