Coup de cœur pour Tam Coc, la « baie d’Halong terrestre »

Après avoir été conquis par la baie d’Halong (la vraie !), nous restons dans le même registre niveau paysage (les fameux pics karstiques), l’eau en moins : bienvenue à Tam Coc, ou, entre-nous, la « baie d’Halong terrestre » !

(Si vous voulez profiter des photos, n’hésitez pas à augmenter la luminosité de l’écran, à défaut d’en avoir eu sur place !)

Après un bateau et quelques heures de bus depuis l’île de Cat Ba, avalanche de bonne surprise à l’arrivée : le bus nous dépose, comme prévu, dans le centre de Tam Coc (ce qui est rare en Asie et encore plus au Vietnam, les arrêts de bus étant imprévisibles et souvent loin du centre-ville !) devant l’hôtel dans lequel nous avons une nuit offerte (« avec le billet vous avez une nuit gratuite », nous on ne dit jamais non à ce genre d’offre !) et, cerise sur le gâteau, le dortoir est propre et très bien fait, avec des rideaux qui isolent chaque lit ! Ça reste notre seul dortoir d’Asie (car la chambre double est souvent au même prix ou moins chère que les dortoirs) et il est royal !

Par contre, moins bonne nouvelle, notre grande amie la pluie nous rattrape et le temps est très couvert… Alors sans perdre une minute, on file visiter le coin à pied pendant les quelques heures de jour qu’il nous reste !

Bich Dong, une mignonne petite pagode

Dès la sortie du village, on est conquis : les pics karstiques émergent de la brume, sous un ciel gris, rendant le tout fantomatique et l’atmosphère très spéciale.

Après 3km de beaux paysages, on arrive à la pagode Bich Dong, super mignonne et différente des autres car elle est à flan de montagne, entre grottes et beaux points de vue. On adore !

Mais la nuit tombe et il est temps de refaire le chemin en sens inverse. Pourvu que la pluie, annoncée le lendemain dans la matinée, nous laisse un peu de répit pour faire une balade en barque à l’aube, l’activité phare du coin !

Tam Coc en barque, entre grottes et pics karstiques

Le lendemain, le temps est toujours aussi couvert mais sans une goutte de pluie pour le moment ! Vite, on loue des vélos et on fonce à l’embarcadère (on évite celui du centre, beaucoup trop touristique, et on va à 7km de là, au 3ème embarcadère, beaucoup moins cher et moins fréquenté – coordonnées GPS pour les intéressés).

A l’arrivée, vers 8h, on est les seuls. Ce sont habituellement les femmes qui rament mais elles ne sont pas encore là donc c’est un sympathique vietnamien avec un beau chapeau qui va ramer… avec ses pieds. Oui, car c’est la particularité de cette région : les locaux tiennent les rames avec les pieds ! Étonnant à voir ! Et bien sûr, ils sont super adroits… On n’ose pas imaginer la trajectoire de la barque si c’était l’un de nous deux aux commandes 😀

Toujours sans pluie (on croise les doigts, on touche du bois, on prie, on fait des incantations, bref on fait tout ce qu’on peut pour qu’elle n’arrive pas !), nous voilà partie sur les canaux, au milieu des montagnes. Le paysage est plongé dans la brume, c’est magnifique ! On glisse sur l’eau sans un bruit, au milieu des fleurs de lotus rose, à hauteur des berges où on croise water buffaloes (les buffles d’eau, notre nouvel animal préféré !), familles de cochons, oiseaux en tout genre…

On traverse 3 grottes au cours de la balade. L’eau apparaît noire et les parois éclairées à la lueur de la frontale se reflètent parfaitement à la surface, le tout dans un silence parfait…

Malheureusement, à la sortie d’une grotte, on retrouve la pluie qui est finalement arrivée… Un vrai crachin breton, qui a le temps de bien nous tremper pendant le retour à l’embarcadère ! Mais, une fois qu’on a récupéré nos vélos, il s’arrête de pleuvoir. On décide donc, après un bon lunch, de grimper au sommet de Hang Múa, un pic, d’où il y a, parait-il une super vue sur les environ et un petit temple.

Hang Mùa, le (supposé) meilleur panorama sur Tam Coc

La route, à travers rizières, cimetières et troupeaux de vaches (qui vivent leur vie dans les cimetières), est très jolie. Sauf que, une fois arrivé là bas, 15 secondes après avoir payé nos (chers !) tickets d’entrée, voilà que la pluie recommence ! On se pose donc dans l’entrée de l’hôtel au pied du pic, en espérant que ça ne soit qu’une averse… Après 45min d’attente, ça se calme (très) légèrement donc on décide d’y aller. Il se trouve que la pluie est plutôt rafraîchissante pendant les 400 marches de la montée mais, arrivés en haut, pas idéal pour le panorama car les rizières en contrebas sont dans la brume… Par beau temps, ça doit être vraiment chouette !

Sur la crête (d’où on a, normalement, une vue à 360º), un imposant dragon surveille les environs.

On distingue, de l’autre coté du pic, tous les bateaux partis de l’embarcadère principal (au centre de Tam Coc), en train de faire leur parcours à la queue leu-leu… On est content de notre choix du matin !

Vient ensuite l’épreuve du retour, toujours sous la pluie. Après 5km seulement, on arrive trempés-gainés à Tam Coc. Tellement trempés que nos baskets font « sploutch sploutch » à chaque pas !

Morale de l’histoire : toujours mettre des sandales quand on pédale sous la pluie !!

Après cette journée humide, on retrouve 3 français rencontrés la veille autour d’un bon repas en attendant notre bus de nuit. Nous partons tous à destination de Hué où, parait-il (= selon notre téléphone), le temps n’est pas trop mal !

Tam Coc et son atmosphère si particulière a été un vrai coup de cœur pour tous, même si, comme à Sapa, le mauvais temps nous a empêché de bien profiter du coin… Il faudra revenir !

good to know !

Du 9 au 10 janvier 2017 - 1€ = 24 000 dongs

Les prix, sauf mention contraire et sauf pour l'hébergement, sont par personne.

Bus Cat Ba-Tam Coc

230 000₫

Tout inclus : bus vers l'embarcadère du nord de l'île, bateau, bus direct vers Tam Coc et nuit dans un hostel à l'arrivée. Royal

Tam Coc Backpacker Hostel

Gratuit

Très bien placé, dortoir bien conçu, parfait pour une nuit.

Pagode Bich Dong

Gratuit

Accès gratuit mais il parait que le parking est payant quand on arrive à vélo. C'est illégal, il suffit de se garer un peu avant !

Location de vélos

40 000₫ la journée

Et impossible de négocier la demi-journée si comme nous, vous arrivez à 16h...

Balade en barque

200 000₫ la balde + 50 000₫ de pourboire

Le pourboire est automatiquement demandé juste avant la fin... Et, vu l'effort fourni, il est mérité !

Hang Mua

100 000₫

Cher mais vaut le coup !

Bus Tam Coc-Hué

230 000₫

Environ 9h de trajet. Bus de nuit, confortable, comme d'habitude au Vietnam !

Morgane

Nous, c'est Toni et Morgane, couple franco-espagnol passionné de voyage, Après 8 mois en Amérique du Sud en 2014, nous avons repris la route le 1er janvier 2017 pour un voyage sans billet retour ! Pour en savoir plus, n'hésite pas à venir faire un tour sur notre page "Qui sommes-nous ?" !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez les cookies ? Nous aussi ! Ce site utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.