• fr
  • es

Hobbiton : voyage en Terre du Milieu

Cet article va parler Seigneur des Anneaux et Hobbits. Mais, vous allez me dire, quel est le rapport avec la Nouvelle-Zélande ?! Et bien, il se trouve que le réalisateur des films, Peter Jackson, est néo-zélandais et qu’il a tourné la grande majorité des films dans les merveilleux paysages de Nouvelle-Zélande. Ici c’est une célébrité nationale et on entend parler du Seigneur des Anneaux tous les 200km donc difficile d’y échapper… Premier lieu d’intérêt sur notre route : Hobbiton, le lieu de tournage de toutes les scène dans le Shire, ou le Comté. C’était, d’après les gens qu’on a croisé, un immanquable. De notre avis… On peut totalement faire l’impasse sur cette visite. On vous explique pourquoi !

Avant de venir en Nouvelle-Zélande, « Hobbit », « Terre du Milieu », « Mordor », ça n’évoquait pas grand chose pour moi. J’avais bien sûr entendu parler du Seigneur des Anneaux mais je n’avais jamais vu les films (#inculte). Toni les avait vu et avait beaucoup aimé. Du coup, avant d’aller à Hobbiton, on a fait quelques soirées cinéma dans notre petit van pour regarder les 6 films ! Et, même si j’ai bien aimé le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit, je ne suis pas devenue une fan inconditionnelle… Bref, j’étais prête pour la visite !

Hobbiton se situe dans le nord de la Nouvelle-Zélande, au milieu des vertes collines du Waikato, que nous avons visité fin mai.

Quelques faits sur le « Hobbiton Movie Set » pour commencer

Comme son nom l’indique, c’est le lieu de tournage de toutes les scènes se déroulant à Hobbiton, ou Hobbitebourg en français. Le lieu, dans les champs d’une ferme, a été choisi par le réalisateur car aucune construction humaine moderne n’était visible à la ronde. Le premier tournage, pour la trilogie du Seigneur des Anneaux, a eu lieu en 1999. 39 maisons de Hobbit ont été créées pour l’occasion (simplement les portes d’entrée), un chêne de 26 tonnes a été déplacé pour être placé au dessus de la maison de Bilbo, un moulin et un pont ont été construits… Le tout en polystyrène principalement. Mais après les 3 mois de tournage, tout a été détruit !

Lorsque Peter Jackson a décidé de tourner la trilogie du Hobbit, en 2010 et de reconstruire Hobbiton, on lui a demandé de le faire en matériaux durables afin que la région puisse profiter du tourisme du Seigneur des Anneaux. Tout a donc été reconstruit en bois, mais avec un soucis du détail assez ahurissant. Peter Jackson était vraiment dingue ! Par exemple, il fallait que le chêne au dessus de la maison de Bilbo ait exactement la même forme. or, il était mort entre temps. Pas de soucis pour Peter Jackson : il a fait réaliser le même en mousse expansé et a collé des dizaines de milliers de feuilles en plastiques pour représenter le feuillage. La couleur ne lui convenant pas, il a fait repeindre toutes ces feuilles une à une, à la main. Tout ça pour un arbre qu’on ne voit que quelques secondes !

Et voilà, après plusieurs mois de travaux et 11 jours de tournage, le site a pu ouvrir au public pour que tous les fans puissent se prendre pour Frodo ou Gandalf ! Et c’est aujourd’hui un des sites les plus visité de NZ.

Visite guidée de Hobbiton

C’est le soucis : point de visite libre à divaguer de maison en maison. Non, il faut acheter un ticket (réservable à l’avance en ligne mais nous l’avons acheté sur place comme nous étions en basse saison) qui coûte 79$ (50€) pour 2h de visite. C’est cher, mais bon, on se dit que ça doit vraiment valoir le coup.

Nous voulions une visite avec le moins de monde possible. 20min avant le départ, nous étions 5 d’inscrits mais au final, nous étions une vingtaine.

Rdv à l’heure de notre départ devant le centre des visiteurs. Nous montons dans le bus et, le chauffeur lance directement une vidéo explicative qui nous occupera pendant les 5-10min de route. Car oui, même si nous ne sommes qu’à 1km du lieu de tournage, on ne s’y balade pas à pieds !

Nous descendons du bus ensuite, et c’est parti pour la visite ! Après quelques pas, nous voici au cœur de Hobbiton.

Les maisons sont vraiment super mignonnes et impressionnantes de réalisme. Tout est réalisé dans les moindres détails : les jardins (avec quasiment que des fruits et légumes réels), les professions de chaque Hobbit que l’on peut deviner (boulanger, cordonnier, vannier, peintre, couturier, etc), les vêtements à sécher… Mais une première déception pointe : il est 14h50 et, alors que nous avions pris soin d’y aller une journée ensoleillée (avec le prix payé, on veut en profiter au maximum), la majorité des maisons sont plongées dans l’ombre car le soleil se couche derrière la colline à laquelle elles sont adossées… Heureusement, après post traitement, nos photos ne sont pas trop mauvaises !

Notre guide, une lycéenne locale, récite son texte bien appris par cœur mais est intéressante. Elle nous donne plein de petites anecdotes, nous explique les techniques de Peter Jackson pour donner l’illusion que les Hobbits (qui sont supposés faire 1m20) sont bien plus petits que les humains, alors qu’ils font en réalité la même taille. Par exemple, il y a des maisons de Hobbit de toutes les tailles : certains trous sont très grands, d’autres tout petits. Ainsi, il suffisait de placer un humain à côté d’une petite porte pour qu’il ait l’air très grand, et placer un Hobbit à côté de la copie de la même porte en beaucoup plus grand pour le faire paraître tout petit. Tout bête mais très ingénieux !

La visite se poursuit et nous avons notre deuxième déception : les groupes (de 20 à 40 personnes) se suivent toutes les 10min. Il faut sans cesse ralentir ou accélérer pour s’adapter à leur rythme. C’est (légèrement) frustrant ! Les visiteurs (beaucoup d’asiatiques) n’ont qu’un seul objectif : faire le plus de selfies possible ! Et nous, les selfies, c’est pas trop notre truc… Après 3 maisons où la guide insistait pour nous prendre en photos, ça a commencer à nous gonfler ! Bon, on en a quand même fait quelques-uns, car il n’y avait que ça à faire…

On a le droit d’entrer dans une maison et c’est assez surprenant car il n’y a rien derrière ! Toutes les scènes en intérieur ont été tourné en studio.

Arrive enfin le clou de la visite : la maison de Frodo et de Bilbo, son oncle ! Avec le fameux faux chêne derrière… L’illusion est parfaite, n’est ce pas ?!

Enfin, après à peine 1h à se balader à la queue-leu-leu au milieu des « Hobbit Holes« , on arrive à l’auberge du Green Dragon (qui n’existe pas dans le film) où on nous annonce qu’on a une boisson gratuite (pour le prix payé, heureusement qu’elle est gratuite !) et 20min de pause avant de remonter dans le bus pour retourner au parking. Voilà. C’est tout. 1h de visite « réelle ». Alors, oui, le cidre était bon, mais quand même, on est légèrement déçu de l’expérience globale de visite… Le lieu est sympa, le cadre très beau, mais on ne comprend pas tout cet enthousiasme (« quoi, t’as pas visité Hobbiton ?! Mais c’est LE truc à voir en Nouvelle-Zélande« ). Et NON, Hobbiton n’est pas LE truc à voir. La Nouvelle-Zélande à tellement mieux à offrir ! (Comme par exemple les Omanawa Falls et la Blue Spring qui sont tout près)

Nos conseils :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre experience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

Hey ! On est aussi sur facebook, rejoins-nous !

Non merci, ça ne m'intéresse pas !