3 semaines aux Samoa : budget, itinéraire et bilan

On a passé 20 jours dans les îles Samoa, entre le 10 avril et le 1er mai 2018. On a adoré ces îles du Pacifique et facilement visitables à petit budget. Itinéraire, budget, coups de cœur : voici ce qu’on en a pensé !

Quel visa pour les Samoa ?

C’est hyper facile : pas besoin de demander de visa touristique à l’avance ! A l’arrivée, on obtient gratuitement un tampon nous autorisant à rester 90 jours aux Samoa. Aaah, si seulement tous les pays étaient comme ça… (juillet 2018)

Combien de temps partir aux Samoa ?

Deux semaines (une sur Upolu et une sur Savai’i) sont parfaites pour visiter sans se presser. Si c’est moins de 12 jours, ça risque d’être la course ! Voyager aux Samoa, c’est aussi adopter le rythme local, très lent… Et, c’est vérifié, plus on voyage lentement, moins on dépense !

Quel itinéraire choisir ?

Ce n’est pas bien compliqué : il y a deux îles principales et deux routes qui en font le tour ! D’après notre expérience, on conseille tout de même de commencer par visiter Apia et surtout assister au culture show, qui aide beaucoup à comprendre la culture samoane pour la suite du voyage. Mais, en arrivant à l’aéroport, c’est aussi possible de filer directement sur Savai’i car le ferry n’est qu’à 5km.

L’office de tourisme à Apia donne une bonne carte des deux îles, avec tous les hébergements et les points d’intérêt.

Notre itinéraire de 3 semaines

  • 1 grosse semaine sur l’île d’Upolu
    • 2 nuits à Apia (en location chez l’habitant)
    • 2 nuits à Lalomanu Beach (en fale, 40t/pers)
    • 1 nuit à Togitogiga Waterfalls (en tente, gratuit)
    • 3 nuits à Matareva Beach (en tente, 60t/pers demi-pension)
  • 1 grosse semaine sur l’île de Savai’i
    • 2 nuits à Lauiula Beach (en tente, 40t/pers demi-pension)
    • 3 nuits à Manase (en tente, 40t/pers demi-pension)
    • 1 nuit à Falealupo (en fale, 70t/pers demi-pension)
    • 2 nuits à Lauiula Beach, de nouveau
  • 5 jours de Helpx (volontariat) sur Upolu, à Falease’ela, dans une super petite entreprise d’écotourisme qui s’appelle Lalotalie

Si c’était à refaire : on ne changerait rien ! Une semaine sur chaque île est l’idéal. Avec une voiture ou un scooter de location, on peut visiter plus rapidement. Mais en Polynésie, le rythme est leeeent… Pour en profiter, il faut prendre son temps !

Les tops et les flops

On a aimé :

  • Notre Helpx auprès d’Olsen et de sa famille, dans leur entreprise d’éco-tourisme Lalotalie
  • Les superbes plages de Lalomanu, Matareva et Falealupo
  • Nager avec les tortues sauvages à Manase
  • Dormir dans de charmants fales, au plus près de la mer

On a moins aimé :

  • To Sua Ocean Trench, un échec, car l’eau était opaque et verte-marron à cause des vagues
  • La nourriture, parfois un peu répétitive et pas vraiment légère (mais l’umu est une tuerie !)
  • Il faut souvent payer pour traverser un terrain privé, même si ça ne nous ait pas arrivé

Quel budget pour voyager aux Samoa ?

Nous sommes partis sans avoir d’idée de budget, et nous avons assez peu dépensé au final : 638€ à deux pour 20 jours de voyage.

En voyageant en tente et en stop et en faisant 5 jours de Helpx, on a dépensé 31,90€/jour à deux, soit 16€/jour/personne.

En détail (1€ = 3,1 talas) :

  • Logement : toujours en demi-pension, avec petit-dej et dîner inclus. Les beach fales basiques coûtent entre 90 et 110 talas/personne/nuit sur Upolu et 70 talas/personne/nuit sur Savai’i. Il y a aussi des beach fales haut de gamme et des hôtels classiques qui coûtent plus cher. Le camping nous a permit de faire de grosses économies (voir l’article dédié pour plus d’informations). Nous n’avions rien réservé à l’avance et, en avril, nous étions quasiment seuls partout. En règle général, il n’est pas nécessaire de réserver les beach fales aux Samoa, même en « haute » saison (en juillet-août).
  • Transport : nous avons bougé en bus (un peu) et stop (beaucoup) (+ ferry entre les deux îles).
  • Nourriture : comme les repas étaient presque toujours inclus dans le prix de la nuitée, nous n’avons quasiment pas acheté de nourriture (seulement des biscuits et de quoi faire des sandwichs pour quelques midis). Il n’y a pas de restaurants en dehors d’Apia.
  • Visites : elles coûtent en général entre 5 et 10 talas/personne (sauf pour To Sua Ocean Trench, à 20 talas). Nous avions notre propre matériel de snorkeling (palmes-masque-tubas), ce qui nous a permis de ne pas avoir à en louer (10 talas/jour en général). Comme les fonds marins ont été assez abîmés par les cyclones des dernières années, la plongée n’a pas tellement d’intérêt aux Samoa.

Pour faire encore plus d’économies, voici un très bon plan : en vous inscrivant sur le site iGraal via ce lien de parrainage (qui vous permet de gagner 5€ !), un certain pourcentage de ce que vous avez dépensé sur des sites de commerce en ligne vous est reversé à la fin de la transaction. Quand les 20€ sont atteint, un virement sur votre compte bancaire vous est fait, c’est aussi simple que cela ! Ça fonctionne avec la majorité des sites de e-commerce : Booking, Agoda, Hostelworld, certaines compagnies aérienne, Expedia, Voyages SNCF, Groupon… et plein d’autres encore (la Fnac, Darty…) ! C’est très simple d’utilisation et ça permet de faire de petites économies, alors pourquoi ne pas en profiter ?!

Comment avoir Internet aux Samoa ?

En 3 semaines, nous n’avons jamais vu de Wi-Fi… Comme il est très cher, personne n’est équipé. En revanche, tout le monde a de la data sur son téléphone !

Officiellement, les gigas des cartes SIM coûtent cher. En pratique, il y a beaucoup d’offres spéciales ! Il y a deux entreprises, Digicel et Bluesky, qui offrent toutes les deux des cartes SIM gratuites à l’arrivée, à l’aéroport. Il ne reste plus qu’à acheter de la data, en comparant. Quand nous y étions, Bluesky étaient le plus intéressant. Nous payions 20 talas pour 12 Go (1,5 Go officiellement + 10,5 Go offerts) utilisables en 7 jours. Nous rechargions ensuite par Paypal, via l’application qu’ils installent automatiquement quand on achète la carte SIM.

Nous avons ensuite très bien capté quasiment partout car le réseau est bien développé.

Quel est le meilleur moment pour aller aux Samoa ?

La saison « sèche » s’étend de début avril à fin novembre. Il pleut tous les jours, toute l’année, mais ce sont en général de rapides averses rafraîchissantes. Nous, nous y étions les 3 dernières semaines d’avril. Nous avons eu 3 jours entiers de mauvais temps mais c’était, d’après les locaux, vraiment exceptionnel.

Où retirer des sous aux Samoa ? Est-ce qu’il y a des frais locaux ?

Les principales banques néo-zélandaises et australiennes sont présentes aux Samoa (avec frais supplémentaires). Il y a très peu d’ATM sur les îles : sur Upolu, à Apia uniquement et sur Sava’i, à Salelologa et Fatausi seulement. Faites des réserves ! A l’aéroport et au ferry, il n’y avait qu’un distributeur d’une banque locale, qui n’acceptait pas nos cartes étrangères. Mais, comme c’était en travaux quand nous y étions, il est possible que ça ait changé !

Il n’y a aucun problème pour changer des sous (dollars américains, néo-zelandais, australiens, fidjiens, euros, etc) à l’aéroport, les taux sont excellents (le bureau de change dans le hall des départs ne prend pas de commission et applique les taux de change réels).

Nous avons utilisé nos cartes Revolut et Nickel (qui nous permettent de ne presque pas avoir de frais de retraits) pour retirer sans frais locaux aux distributeurs ANZ (nous n’avons pas essayé les autres banques). Pour choisir la meilleure carte bancaire pour voyager, allez faire un tour sur cet article !

Les paiements par carte sont rares, mieux vaut ne pas compter dessus.

Est-ce que les Samoa sont sûres ?

Oui, c’est une destination totalement safe ! Les vols sont très, très rares et les agressions envers les touristes inexistantes. On peut y voyager totalement détendu !

Où acheter des souvenirs aux Samoa ?

A Apia uniquement ! Il y a deux marchés avec des souvenirs, le marché artisanal et le marché général. Les prix sont déjà riquiqui donc c’est très mal vu de les négocier… Vous trouverez par contre des lavalava (les paréos locaux) dans tous les petits magasins de l’île, à 15 talas.

Bilan des Samoa

Les Samoa ont été un vrai coup de cœur… Nous avons absolument adoré notre séjour là-bas ! C’est la Polynésie encore authentique et préservée car il y a très peu de touristes à s’y rendre. Le pays est magnifique, les plages sont très belles, la nature est luxuriante et pas trop polluée par rapport à d’autres îles…

Nous avons préféré les Samoa par rapport aux Fidji (mais nous avons eu un coup de foudre pour la Polynésie Française !). C’est la destination parfaite pour des vacances à petit budget quand on est en PVT en Nouvelle-Zélande ! Vous trouverez sur notre blog voyage tous nos articles sur les îles du Pacifique.

Envie de vacances paradisiaque dans les îles du Pacifique ? Voici tous les articles de notre blog voyage sur les îles Samoa, où nous avons passé 3 semaines :

Morgane

Nous, c'est Toni et Morgane, couple franco-espagnol passionné de voyage. Après 8 mois en Amérique du Sud en 2014, nous sommes repartis début 2017 pour 2 ans et 8 mois de voyage en Asie et Océanie. Un voyage exceptionnel et inoubliable ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur cette page "Qui sommes-nous ?" !

7 commentaires

  1. Super! ça donne envie vraiment d’y aller juste une question niveau budget. avec mon copain on souhaitait aussi apres notre VWH aller quelques semaines sur les iles Samoa niveau budget avion? C’est cher, de Nz au Samoa? Merci pour cet article qui nous conforte dans notre idée

    • Hello ! On avait pris des vols NZ-Samoa et Samoa-Fidji et c’était en avril. Les vols NZ-Samoa avec Samoa Airways nous avaient coûté 490$ à deux et Samoa-Fiji-NZ (2 vols) 570€ à deux. Regarde sur Skyscanner, tu auras les prix du moment ! 😉

  2. Hello,
    Merci beaucoup pour vos articles, ça m’aide beaucoup ! Je prépare mon premier voyage solo donc aux Samoa en partant de l’Australie . J’ai une question à propos des fales , aviez-vous réservé à l’avance? Si non, comment vous faisiez ?
    Merci ! 🙂

    • Hello Margot,
      Non, on n’a jamais réservé à l’avance. La plupart du temps, on se pointait et on demandait s’il y avait de la place. On était au tout début de la saison touristique (avril) donc on était seuls dans beaucoup d’endroits (rien n’était plein) et comme on était en tente la majorité du temps, ça nous était égal si c’était plein ! On avait contacté certains fales avec de l’avances pour savoir s’ils acceptaient des tentes et la moitié environ nous répondait. Ils peuvent aussi être appelés depuis l’Office de tourisme à Apia ou avec un numéro local une fois sur place. Voilà, j’espère que ça t’a un peu aidé 😉 Bon voyage !! Profite bien de ce beau pays !
      Morgane

      • D’accord, merci beaucoup pour ta réponse! J’ai une autre question par rapport au changement des sous. Je suis donc en Australie mais je possède aussi une carte Revolut. Tu me conseille de faire un transfert de mes dollars sur mon compte revolut et après de retirer avec ma revolut pour faire le change ou directe avec ma carte australienne ? Je suis un peu paumé avec tout ça, sorry!
        Merci encore pour ton aide Morgane !
        Margot

        • Bonne question 😉 Si tu as des frais en utilisant ta carte australienne, mieux vaut éviter de l’utiliser !
          Dans tous les cas, tu peux retirer avec Revolut sur place : tu n’auras pas de frais pour les premiers 200€ (équivalent) puis tu auras 2% de frais ensuite (ou 2,5% les week-ends).
          N’hésite pas à prendre 200-300$ australiens avec toi, au cas où, car ils sont faciles à échanger, et il n’y a pas beaucoup de distributeurs. Quand on y était, le bureau de change du hall de l’aéroport échangeait sans aucun frais (c’est bien d’avoir l’appli Xe pour s’y retrouver) mais je ne sais pas si c’est toujours le cas…
          Il n’y a pas de réponse parfaite mais j’espère que ça t’a un peu aidé 😉 Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez les cookies ? Nous aussi ! Ce site utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.