Rendez-vous avec le Machu Picchu

Le 13 juillet dernier, nous n’avons pas regardé la finale de la coupe du monde car nous avions un rendez-vous assez important : le Machu Picchu… Un rêve que nous avons réalisé ! Même si le lieu est ultra-touristique, il reste magique et nous n’avons pas été déçus ! Ça restera un moment fort du voyage. Récit de notre épopée jusqu’à la « vieille montagne » (Machu Picchu en quechua).

Le Machu Picchu se mérite. Il faut être matinal : levé à 4h30, début de l’ascension à 5h20 (ouverture de la première entrée à 5h). Car, depuis la ville d’Aguas Calientes, à la base du Machu Picchu, à l’entrée du site, il y a 400m de dénivelé et surtout, plus de 1700 marches… On les a détestées ces marches incas !! Surtout que je sortais de 2 jours de gastro et que je n’avais rien dans le ventre…

Arrivée à l’entrée haute du site vers 6h45, il y a foule !! Mais rapidement on entre dans le site pour profiter du lever de soleil. Le temps était totalement dégagé et nous n’avons pas eu la chance de voir le Machu Picchu émerger mystérieusement des nuages… Mais on ne va quand même pas se plaindre ! C’était un très beau moment.

Après une petite sieste au milieu des lamas, on va vers le puente inca, le pont inca. C’était l’arrivée d’un ancien chemin inca, à flanc de falaise, impressionnant ! Même les parois les plus abruptes n’arrêtaient pas les incas…

Après ça, on décide de commencer l’ascension de la montaña, de la montagne Machu Picchu. Le Machu Picchu se situe en effet entre 2 sommets : le Huayna Picchu (la « jeune montagne »), limité à 400 personnes/jour et qu’il faut réserver plusieurs semaines à l’avance, et le Machu Picchu, qui n’est pas pris d’assaut. C’est pourtant là qu’il y a la plus belle vue : la plupart des photos que l’on voit sont prises depuis la montagne Machu Picchu, avec le Huayna Picchu en arrière-plan.

Quand on commence à grimper (encore des marches, toujours des marches…), il est déjà 10h et on a 1h30 de grimpette devant nous. Mais à 10h, il fait chaud, très chaud… Arrivés à un mirador, on décide que la vue est assez belle et on n’ira pas plus haut !

Après ça, on part en direction de l’Intipunku, la « porte du soleil » en quechua. On ne dirait pas comme ça mais le site du Machu Picchu est immense ! Après 1h de montée en plein soleil, on y arrive enfin.

Pause bien méritée pour manger notre riz-thon (on a gardé les bonnes habitudes du trek aux Torres del Paine !) face au Machu Picchu. Et alors qu’on se repose tranquillement, une voix nous interpelle « tiens, encore vous ! ». Et là, surprise, ce sont Caroline et Grégory, un couple de journalistes français qu’on croise pour la 4ème fois, totalement par hasard !! L’Amérique du Sud est vraiment petite… Auparavant, on s’était rencontrés pendant le trek aux Torres del Paine, en Patagonie chilienne, puis croisés à El Chaltén, en Patagonie argentine (les deux en février) et enfin à San Pedro de Atacama, au Chili, en avril ! N’hésitez pas à aller faire un tour sur leur blog, très bien écrit : repérages.info

10553431_1479662102277798_3510420083263333754_n

Après être redescendus en papotant vers le site principal, on commence la visite des ruines, véritable ville qui pouvait loger 1000 personnes. Quartier agricole, religieux, d’habitation… On va de temples en maisons, on découvre le système d’irrigation très développé, les techniques de construction pour résister aux tremblements de terre. Les ruines sont vraiment superbes, très bien restaurées et on a aucun problème à s’imaginer la vie à l’époque des incas… Et comme on n’a pas pris de guide, on suit les groupes pour glaner quelques informations 😉

A 15h30, au début des prolongations (rappelez-vous, c’est pendant la finale de la Coupe du Monde Allemagne-Argentine !), bien fatigués et en nage, on commence à redescendre les marches si durement montées le matin même. On arrivera à Aguas Calientes au moment du « Gooooooooooooooooooooooooool » ! Allemagne championne du monde, et nous bien content de trouver une douche chaude dans notre chambre ! Quelle journée !

On fera au retour du voyage (en septembre) un article expliquant les différentes manières d’aller à Aguas Calientes, et donc au Machu Picchu : en train pour les riches et en bus et à pied pour les pauvres (comme nous !)…

Infos pratiques : le 13 juillet 2014
– Billets entrée Machu Picchu basique : 140 NS (ou 70 NS pour les étudiants ayant la carte ISIC, comme nous !!). Quelques soles à rajouter pour obtenir l’entrée à la montaña ou au Huayna Picchu.
– Bus pour aller de Aguas Calientes au Machu Picchu : 9 US$ pour 1 voyage, ou 17 US$ l’A/R
– Bien que manger soit officiellement interdit sur le site, n’hésitez pas à prendre de la nourriture, c’est tout à fait possible au final !
– Prévoyez de l’eau, on transpire beaucoup et l’eau à l’entrée est hors de prix. Possibilité de remplir les bouteilles aux fontaines si on a une pastille purifiante à ajouter.

Un voyage au Pérou en préparation ? Retrouvez tous les articles de notre blog voyage sur le Pérou, la terre des Incas :

Morgane

Nous, c'est Toni et Morgane, couple franco-espagnol passionné de voyage, Après 8 mois en Amérique du Sud en 2014, nous avons repris la route le 1er janvier 2017 pour un voyage sans billet retour ! Pour en savoir plus, n'hésite pas à venir faire un tour sur notre page "Qui sommes-nous ?" !

2 commentaires

  1. On aurait voulu le faire exprès, on n’y serait pas arrivé! Quelle surprise de vous retrouver dans ce lieu aussi mythique! Super post. Vous retracez parfaitement une journée typique au Machu Picchu sans en dévoiler tous les mystères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez les cookies ? Nous aussi ! Ce site utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.